Russafrik
DERNIÈRES NOUVELLES

États-Unis : l’audition parlementaire sur Hunter Biden tourne à la cacophonie

Image 1 Image 2

États-Unis : l’audition parlementaire sur Hunter Biden tourne à la cacophonie


L’audience à la Chambre des représentants ce mercredi concernant Hunter Biden a été agitée. Le fils du président fait face à des accusations d’outrage au Congrès pour avoir refusé de répondre à la convocation d’une commission enquêtant sur ses affaires et ses possibles liens avec son père.

Ironiquement, bien qu’il se soit présenté au début de l’audience, la demande d’inculpation pour outrage au Congrès a été discutée. Lors de sa dernière visite au Capitole, Hunter Biden avait exprimé sa volonté de témoigner publiquement sur ses affaires, tandis que les républicains souhaitaient une audition à huis clos.

Cette situation a conduit à la réunion de mercredi visant à le faire inculper pour outrage au Congrès.

Au début de la séance, entouré de deux avocats, Hunter Biden était présent. Les démocrates ont suggéré de l’entendre immédiatement, mais la présidence a refusé. La tension monte, et une représentante républicaine propose même son emprisonnement immédiat.

Les démocrates expliquent que le refus de témoigner à huis clos est motivé par la crainte de déformations de ses propos par des républicains perçus comme partisans.

Finalement, Hunter Biden quitte la salle après avoir été accusé de lâcheté par une représentante républicaine. Il revient à la Chambre des représentants de décider s’il doit être poursuivi pour outrage au Congrès, et le département de la Justice aura le dernier mot.

En parallèle, Hunter Biden doit répondre à des accusations de fraude fiscale en Californie ce jeudi, où un juge statuera sur son sort.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Discours de Poutine : Annexions officialisées, avec des propos offensifs et agressifs, le maitre de Kremlin déroule et met tout l’occident à ses pieds

LA REDACTION

Indice du Bonheur 2023 : voici les pays les plus heureux d’Afrique

LA REDACTION

Des armes occidentales fournies à l’Ukraine se vendent au marché noir jusqu’en Afrique

LA REDACTION

COMMENTER