Russafrik
ECONOMIE

Forum économique de Saint-Pétersbourg: Plusieurs accords financiers signés ; Voici ce qu’il faut retenir

Image 1 Image 2

Forum économique de Saint-Pétersbourg: Plusieurs accords financiers signés ; Voici ce qu’il faut retenir

Plus de 17.000 participants de 130 pays ont assisté au Forum économique de Saint-Pétersbourg (SPIEF), “un forum des gagnants”, selon les organisateurs. Le montant des accords conclus a dépassé les 46 milliards de dollars. Les délégations les plus nombreuses sont venues des Émirats arabes unis, de l’Inde et de la Chine, mais aussi des États-Unis.

Malgré l’avis des pays de l’Occident concernant “l’isolement de la Russie”, le Forum international économique de Saint-Pétersbourg (SPIEF) affiche cette année un solide bilan.

Ainsi, 900 accords pour un montant de plus de 46 milliards de dollars ont été signés, annonce le comité d’organisation de l’événement, alors que le 17 juin marque le dernier jour du SPIEF.

“Et ce sont des accords qui ne représentent pas un secret commercial”, a précisé Anton Kobiakov, responsable du comité d’organisation.

Cette année, le forum, qui a débuté le 14, a réuni plus de 17.000 participants de 130 pays. Il s’est déroulé sous l’intitulé “Le développement souverain, une base pour un monde juste, unissons nos forces au nom des générations futures”.

“L’édition 2023 est un forum de gagnants, une telle comparaison vient à l’esprit. Il se déroule à un moment où l’économie russe réussit à repousser la pression des sanctions occidentales mondiales, véritablement mondiales. L’essentiel est que nous nous débrouillons très bien sans les partenaires dits occidentaux et que l’économie se développe”, a conclu Anton Kobiakov.

L’Occident bel et bien présent
Les innombrables sanctions et appels à isoler la Russie semblent par ailleurs ne pas empêcher certains pays occidentaux de se présenter au forum.

Par exemple, les États-Unis, qualifiés par la Russie de pays non amical en 2022, ont envoyé une délégation de 27 personnes, la 7e parmi les plus nombreuses.

De plus, 150 sociétés de pays dits non amicaux ont pris part à l’événement. Concernant les accords internationaux, 43 textes ont été signés avec des représentants d’entreprises étrangères, dont l’Italie et l’Espagne. Un certain nombre de représentants de pays qualifiés de non amicaux sont arrivés sous les noms d’autres entreprises, selon Anton Kobiakov.

Au niveau général, la délégation la plus nombreuse a été celle des Émirats arabes unis avec 200 personnes. Le Président émirati, également présent, a été accueilli par Vladimir Poutine. La délégation chinoise comprenait 147 personnes, celle d’Inde 58 participants.

Globalement, la participation et l’intérêt pour le forum ont atteint le niveau pré-Covid, selon les organisateurs.

“Tout le monde veut participer au succès de la Russie”, se réjouit Kobiakov.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Le Forum économique international Russie – Monde islamique a débuté à Kazan

LA REDACTION

Libye : le géant italien Eni investira 8 milliards de dollars dans le gaz

LA REDACTION

 Officiel : La Russie cesse ses exportations de pétrole vers les pays qui imposent un plafonnement des prix

LA REDACTION

COMMENTER