Russafrik
DERNIÈRES NOUVELLES

Fusillade à Paris : Retour sur le film des événements

Image 1 Image 2

Fusillade à Paris : Retour sur le film des événements

L’homme soupçonné d’avoir tué trois personnes et blessé trois autres vendredi à Paris près d’un centre culturel kurde a voulu “manifestement s’en prendre à des étrangers”, affirme Gérald Darmanin.

L’auteur présumé de la fusillade, qui a fait trois morts et trois blessés ce 23 décembre à Paris, a voulu “manifestement s’en prendre à des étrangers”, a déclaré le ministre français de l’Intérieur Gérald Darmanin.

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe Télégram

Ici https://t.me/RussAfrikinfos

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour Android

Ici http://bit.ly/russafrik

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour iOS

https://apps.apple.com/app/russafrik-infos/id1635239033

“Il n’est pas sûr que le tueur qui a voulu assassiner ces personnes […] l’ait fait spécifiquement pour les Kurdes”, a ajouté le ministre de l’Intérieur, alors que des rumeurs d’attaque “politique”, venant de la Turquie, étaient relayées par la communauté kurde.
“On ne connaît pas encore ses motivations exactes”, a-t-il insisté.
Gérald Darmanin a indiqué également ne pas disposer d’informations que relieraient le suspect à des faits antérieurs liés à “l’ultradroite”.

Plusieurs élus de gauche, dont des députés de la Nupes et la maire PS de Paris Anne Hidalgo ont attribué à “l’extrême droite” la responsabilité des tirs.
“Il était tireur dans un club de sport et avait déclaré de nombreuses armes”, a dit le ministre.
Parmi les victimes, “il n’y avait pas de personnes, à ma connaissance, particulièrement signalées et connues des services français”, a indiqué M.Darmanin, interrogé sur leur éventuelle appartenance au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), une organisation qualifiée de terroriste par l’Union européenne.

Le ministre a demandé le renforcement de la sécurité autour des lieux de rassemblement de la communauté kurde mais aussi près des “emprises diplomatiques turques”.
Une réunion prévue vendredi soir au ministère de l’Intérieur doit évaluer “les menaces éventuelles ou complémentaires” sur la communauté kurde à Paris et sur tout le territoire, a-t-il ajouté.

Chers lecteurs,

Notre site web et nos comptes sur les réseaux sociaux sont menacés de restriction ou d’interdiction, en raison des circonstances actuelles. Par conséquent, afin de rester informés de nos derniers contenus, il vous est possible de :

• Vous abonner à notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• Vous abonner à notre newsletter hebdomadaire par courriel

• Activer les notifications sur notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• N’oubliez surtout pas de partager au maximum nos articles et de vous abonner aussi sur notre page facebook car l’information, c’est le pouvoir.

Image 1 Image 2

EN RELATION

L’accord céréalier est suspendu, annonce Moscou, évoquant les conditions de son renouvellement

LA REDACTION

Le Forum sur la lutte contre les pratiques néocoloniales s’ouvre en Russie

LA REDACTION

Traversées de la Manche: un important réseau de passeurs démantelé

LA REDACTION

COMMENTER