Russafrik
POLITIQUERUSSIE INFOS

Guerre en Ukraine : l’Iran met au point un nouveau drone pour soutenir la Russie ; Zelensky a de soucis à se faire 

Image 1 Image 2

Guerre en Ukraine : l’Iran met au point un nouveau drone pour soutenir la Russie ; Zelensky a de soucis à se faire 

En période de guerre, de nombreuses questions se posent, que ce soit par rapport au financement de l’effort, mais aussi des partenariats réalisés ou à faire avec ses alliés. La Russie, concernée par le conflit en Ukraine, peut d’ailleurs compter sur Téhéran pour l’aider dans son combat actuel.
Alors que la Russie est pleinement engagée dans sa guerre contre l’Ukraine, Moscou cherche de plus en plus à se tourner vers ses alliés, pour répondre à ses besoins. Récemment, c’est l’Iran qui est venu au secours de la Russie, en annonçant la mise au point d’un tout nouveau drone militaire, le Shahed-107, qui lui sera livré dans les jours à venir, pour une utilisation très rapide sur le champ de bataille.
Un drone iranien, au service de Moscou en Ukraine
Selon certaines sources iraniennes, ce drone, d’une envergure de 2.5 à 3 mètres, serait en mesure de voler jusqu’à 1.500 kilomètres de son lieu de contrôle. Il pourra notamment être utilisé dans le cadre de recherche et de destruction de matériels militaires et d’équipements. Un drone qui pourra être déployé et lancé depuis un simple véhicule et qui disposera de fonctionnalités poussées, comme la diffusion en direct.
Si plusieurs de ces engins ont d’ores et déjà été offerts à la Russie, le gros de la livraison n’a pas encore été livré. De son côté, Téhéran continue de nier son implication dans le conflit ukrainien en aidant Moscou à travers la livraison de matériel. Les experts sont toutefois unanimes sur la question et auraient réussi à identifier certains des drones déjà envoyés, comme le Shahed-136, un drone suicide peu coûteux, qui permet de lancer des vagues d’attaques pour garder sous pression l’armée d’en face.
Une collaboration plus poussée entre Russie et Iran
Et la collaboration entre l’Iran et la Russie pourrait bien ne pas s’arrêter là. Outre la livraison de drones, les deux pays seraient sur le point de conclure un accord de marché, concernant la vente de missiles balistiques surface-surface. Une manière pour Moscou de forcer Kiev à déployer sa réserve de missiles Patriot, et, encore une fois, mettre le pays et ses forces armées, sous pression.
Image 1 Image 2

EN RELATION

Réunion du Conseil de sécurité de l’ONU : Sergueï Lavrov dénonce l’impunité de Kiev et claque la porte

LA REDACTION

Terrorisme : Tous les pays du Sahel tournent dos à la France et porte la Russie en triomphe 

L’équipe de rédaction

Visite de Tebboune en Russie : Investissements et  projet BRICS  au cœur des échanges

LA REDACTION

COMMENTER