Russafrik
POLITIQUE

Guerre en Ukraine : Plus de 30.000 avions, missiles et drones ukrainiens détruits depuis 2022

Image 1 Image 2

Guerre en Ukraine : Plus de 30.000 avions, missiles et drones ukrainiens détruits depuis 2022

Depuis le début de l’opération militaire spéciale en Ukraine, la défense aérienne russe a détruit plus de 30.000 cibles ennemies. L’armée russe célèbre ce 14 avril la Journée de la défense aérienne.

Les troupes de défense aérienne russes ont anéanti plus de 30.000 cibles -avions, missiles, roquettes et drones de Kiev- depuis le lancement de l’opération militaire spéciale destinée à dénazifier l’Ukraine, a annoncé Andreï Semenov, commandant en chef adjoint des Forces aérospatiales russes.

“Nos militaires ont détruit plus de 30.000 cibles ennemies: des avions et des missiles tactiques, des projectiles de lance-roquettes multiples, des drones et des missiles antiradar”, a indiqué le général de division Semenov cité par le ministère russe de la Défense.

Andreï Semenov a rappelé que la défense aérienne avait repoussé des frappes groupées contre les villes russes de Briansk, de Koursk, de Belgorod, de Voronej, des sites situés dans la partie ouest-européenne de la Russie, la Crimée et le territoire de Krasnodar.

Les résultats d’utilisation des armes sol-air dans le Donbass permettent de perfectionner le système de la défense aérienne russe, selon lui.

Les troupes de défense aérienne prennent une part active à l’opération militaire spéciale, protègent les régions frontalières et des sites sensibles au fond du territoire russe.

“Le service opérationnel est une mission de routine que les troupes de défense aérienne accomplissent 24 heures sur 24 […]. Plus de 3.000 personnes prennent la relève chaque jour rien que pour protéger l’espace aérien russe”, a indiqué le ministère de la Défense.

Des cérémonies consacrées à la Journée de la défense aérienne se déroulent ce dimanche dans toutes les unités des Forces aérospatiales russes.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Centrale nucléaire Zaporojié : Moscou recadre sèchement Macron suite à ses propos

LA REDACTION

BRICS : Voici ce qu’offre l’organisation à l’Afrique, d’après cet économiste

LA REDACTION

Participation souhaitée de Macron au sommet des Brics : l’Inde refuse d’être mêlé à une décision qui appartient à l’Afrique du Sud

Rédacteur

COMMENTER