Russafrik
POLITIQUE

Visite du président français en Chine : Macron n’a pas réussi à faire changer d’avis à Xi Jinping, il s’est plutôt fait ridiculisé 

Image 1 Image 2

Visite du président français en Chine : Macron n’a pas réussi à faire changer d’avis à Xi Jinping, il s’est plutôt fait ridiculisé 

Dans le cadre de sa visite d’État de trois jours en Chine, le président français Emmanuel Macron s’est entretenu avec son homologue chinois le jeudi 6 avril 2023 au Grand Palais du Peuple à Pékin. Espérant faire du président chinois Xi Jinping un allié contre la Russie, Macron a plutôt été débouté.

Le dirigeant de l’hexagone a entamé depuis le mercredi 5 avril une visite de trois jours en Chine. Etape ultime de ce périple, le tête-à-tête avec le président chinois qui a eu lieu dans l’après-midi du jeudi 6 avril.
Comme à ses habitudes, Macron a employé un langage diplomatique de table. « Je sais que je peux compter sur vous pour ramener la Russie à la raison et tout le monde à la table des négociations”, a déclaré Macron à Xi Jinping.

Mais, à en croire le média Politico, le président chinois Xi Jinping n’a pas été ému par la rhétorique de son homologue français Emmanuel Macron sur le conflit en Ukraine.
En effet, après lui avoir rappelé la position de Pékin sur le conflit en Ukraine, Xi a indiqué que la Chine était « disposée à faire appel conjointement avec la France à la communauté internationale pour qu’elle reste rationnelle et calme ».

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe Télégram

Ici https://t.me/RussAfrikinfos

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour Android

Ici http://bit.ly/russafrik

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour iOS

https://apps.apple.com/app/russafrik-infos/id1635239033

Pékin n’a jamais condamné l’invasion russe en Ukraine

Pour rappel Xi Jinping n’a jamais condamné l’invasion russe ni même parlé au téléphone avec son homologue ukrainien Volodomyr Zelensky. Au contraire, allié de la Russie, le dirigeant de l’empire du Milieu s’est récemment rendu à Moscou pour y réaffirmer son alliance avec le président russe Vladimir Poutine, « aux allures de front anti-occidental ». Et cela, malgré les tentatives d’appels et les menaces afin de faire pression sur Pékin pour qu’il dénonce Moscou. Pour Macron, « quiconque aide l’agresseur serait complice d’une violation du droit international… ».

Par ailleurs, ces dernières semaines, la pression internationale sur la Chine s’est accentuée pour l’inciter à s’impliquer dans la recherche de la paix. Cependant, le Kremlin a exclu la possibilité d’une médiation chinoise pour stopper les combats, car «la situation avec l’Ukraine est complexe, il n’y a pas de perspectives de règlement politique ».

Chers lecteurs,

Notre site web et nos comptes sur les réseaux sociaux sont menacés de restriction ou d’interdiction, en raison des circonstances actuelles. Par conséquent, afin de rester informés de nos derniers contenus, il vous est possible de :

• Vous abonner à notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• Vous abonner à notre newsletter hebdomadaire par courriel

• Activer les notifications sur notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• N’oubliez surtout pas de partager au maximum nos articles et de vous abonner aussi sur notre page facebook car l’information, c’est le pouvoir.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Conférence de Paris sur le soutien à l’Ukraine : le Kremlin réagit aux propos d’Emmanuel Macron

LA REDACTION

L’Occident perd son influence en Afrique, selon le magazine américain The Time

LA REDACTION

 Russie : Le pays a pris une avance considérable sur l’OTAN et les Etats- Unis dans ce domaine

L’équipe de rédaction

COMMENTER