Russafrik
POLITIQUE

 « Kiev mène la guerre pour les intérêts de l’Occident », l’opposant ukrainien Medvedtchouk dézingue Zelensky

Image 1 Image 2

 « Kiev mène la guerre pour les intérêts de l’Occident », l’opposant ukrainien Medvedtchouk dézingue Zelensky

Ancien chef de cabinet du président de l’Ukraine et membre de l’opposition, Viktor Medvedtchouk a été arrêté par les services secrets ukrainiens en 2022 puis échangé contre des prisonniers de guerre. Dans une interview à RT, il estime que l’Occident utilise l’Ukraine en qualité de tête de pont dans sa confrontation avec la Russie.

Dans un entretien accordé à la rédaction anglaise RT, le président du conseil politique du parti “Plateforme d’opposition – Pour la vie”, interdit en Ukraine,  Victor Medvedtchouk, a fait un tour d’horizon de la situation dans un pays en proie à une guerre… dans l’intérêt d’autrui.

Le politicien estime que le conflit “n’est pas mené pour l’Ukraine, mais pour les intérêts de l’Occident”, qui a transformé cet État en zone de confrontation avec la Russie.

« Pour les intérêts des États-Unis, du Royaume-Uni et de nombreux autres pays qui règlent leurs comptes avec la Russie et qui ont fait de l’Ukraine, par le biais du pouvoir de Zelensky, un polygone, une tête de pont de ce face-à-face avec la Russie », a-t-il détaillé.

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe Télégram

Ici https://t.me/RussAfrikinfos

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour Android

Ici http://bit.ly/russafrik

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour iOS

https://apps.apple.com/app/russafrik-infos/id1635239033

En finir avec le néonazisme

M.Medvedtchouk soutient que les causes à l’origine du conflit et le néonazisme doit être éradiqué en Ukraine.

« Les causes de la situation actuelle doivent être éliminées en sorte que cela ne se répète plus. Cela ne sera possible que lorsqu’il n’y aura plus de néonazisme dans la politique d’État et lorsque l’État militariste n’existera plus. Lorsque les gens, les Ukrainiens… auront un avenir différent. Voilà de quoi nous voulons nous occuper aujourd’hui », a-t-il signalé.

Le politicien a ajouté que c’était “aux Ukrainiens représentant cette autre Ukraine de décider dans quel pays et comment ils veulent vivre”.

Responsabilisation de Zelensky

« Je tiens à vous dire que je ne sais pas quel sort attend Zelensky. Mais je veux bien qu’il porte la responsabilité de ce qu’il a fait contre l’Ukraine et le peuple ukrainien. C’est lui qui a détruit le pays. C’est lui qui a engagé le pays sur le champ de bataille. C’est lui qui l’a fait », a déclaré le politicien à RT.

Persécutions politiques

Le 13 janvier, Victor Medvedtchouk et certains autres députés du parti “Plateforme d’opposition – Pour la vie” ont été privés de leur mandat par le Parlement ukrainien.

Trois jours plus tôt, il a été privé de sa citoyenneté en vertu d’un décret présidentiel.

En septembre dernier, il a été arrêté en Ukraine et accusé de haute trahison et de soutien du terrorisme. Il a été remis à la partie russe dans le cadre d’un échange de prisonniers de guerre entre l’Ukraine et la Russie.

M.Medvedtchouk a qualifié les poursuites judiciaires à son encontre de persécutions politiques.

Chers lecteurs,

Notre site web et nos comptes sur les réseaux sociaux sont menacés de restriction ou d’interdiction, en raison des circonstances actuelles. Par conséquent, afin de rester informés de nos derniers contenus, il vous est possible de :

• Vous abonner à notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• Vous abonner à notre newsletter hebdomadaire par courriel

• Activer les notifications sur notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• N’oubliez surtout pas de partager au maximum nos articles et de vous abonner aussi sur notre page facebook car l’information, c’est le pouvoir.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Sergey Dmitrienko, First Deputy Head of the Administration of Vladivostok: “The WEF is a platform where you need to come if you want to work with Asia”

L’équipe de rédaction

Global Funds Expanding Into Massive Chinese Investment Market

admin4231

Comores : l’ex-président Ahmed Abdallah Sambi condamné à la perpétuité

LA REDACTION

COMMENTER