Russafrik
ECONOMIE

La guerre en Ukraine au cœur du Forum de Davos : Vers une crise alimentaire mondiale ?

Image 1 Image 2

La guerre en Ukraine au cœur du Forum de Davos : Vers une crise alimentaire mondiale ?

Le Forum économique mondial de Davos s’est ouvert ce lundi 16 janvier 2023 en Suisse. Après près d’un an de guerre en Ukraine et face à l’urgence climatique, l’ambition affichée des élites politiques et économiques mondiales sera d’y trouver une façon de “coopérer dans un monde fragmenté”.
Les élites politiques et économiques mondiales se retrouvent à partir de lundi 16 janvier à Davos avec l’ambition affichée de “coopérer dans un monde fragmenté”, entre guerre en Ukraine, dérèglement climatique et mondialisation en crise existentielle.

Cette année, la réunion organisée par le Forum économique mondial (WEF) dans la station de ski des Alpes suisses “se tient dans le contexte géopolitique et géo-économique le plus complexe depuis des décennies”, a souligné le président du WEF, Borge Brende, lors d’un briefing pour les journalistes.

La pandémie de Covid-19, les conflits commerciaux entre Chine et États-Unis, et la guerre en Ukraine ont contribué ces dernières années à multiplier les lignes de fracture géopolitiques et alimenter des politiques plus protectionnistes.

“L’une des causes principales de cette fragmentation est un manque de coopération”, et elle se traduit par “des politiques court-termistes et égoïstes”, a regretté le fondateur du WEF, Klaus Schwab, dénonçant “un cercle vicieux”.
“Même le climat devient une bataille plus isolationniste”, note-t-elle, évoquant l’Inflation Reduction Act (IRA), qui prévoit de larges aides pour les entreprises implantées aux États-Unis dans le secteur des véhicules électriques ou des énergies renouvelables, ou même les taxes carbone aux frontières, en cours de mise en place en Europe.

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe Télégram

Ici https://t.me/RussAfrikinfos

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour Android

Ici http://bit.ly/russafrik

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour iOS

https://apps.apple.com/app/russafrik-infos/id1635239033

La guerre en Ukraine au cœur des échanges

Près d’un an après l’invasion de l’Ukraine par la Russie, le conflit et ses effets sur les politiques mondiales d’énergie et de défense vont occuper une grande partie des débats à Davos. Si les Russes sont absents pour la deuxième année consécutive, une délégation ukrainienne est attendue en Suisse, et le président Volodymyr Zelensky a prévu d’intervenir à distance.

L’occasion pour eux de s’adresser à des centaines de figures politiques comme le chancelier allemand Olaf Scholz, le secrétaire-général de l’ONU Antonio Guterres ou celui de l’Otan Jens Stoltenberg, à quelque 600 chefs d’entreprises, de nombreux médias, et des représentants de la société civile : des ONG, des chercheurs, et même des stars comme l’acteur Idris Elba ou la soprano Renee Fleming.

Le climat s’affiche comme un autre sujet clé, les organisateurs ambitionnant que les discussions aident à préparer la prochaine série de discussions mondiales dans le cadre de la COP28, qui se tiendra en fin d’année dans les très pétroliers Émirats arabes unis.

Chers lecteurs,

Notre site web et nos comptes sur les réseaux sociaux sont menacés de restriction ou d’interdiction, en raison des circonstances actuelles. Par conséquent, afin de rester informés de nos derniers contenus, il vous est possible de :

• Vous abonner à notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• Vous abonner à notre newsletter hebdomadaire par courriel

• Activer les notifications sur notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• N’oubliez surtout pas de partager au maximum nos articles et de vous abonner aussi sur notre page facebook car l’information, c’est le pouvoir.

Image 1 Image 2

EN RELATION

USA / Primaire républicaine : Donald Trump remporte le caucus de l’Iowa

LA REDACTION

Crash des cryptos : sale temps pour Tesla et Microstrategy

L’équipe de rédaction

Restrictions européennes sur le cacao : du chantage et un moyen de ne pas payer les primes, selon les experts

LA REDACTION

COMMENTER