Russafrik
POLITIQUERUSSIE INFOS

L’assaut du Capitole : Le jour où la démocratie américaine a tremblé ; le récit

Image 1 Image 2

L’assaut du Capitole : Le jour où la démocratie américaine a tremblé ; le récit

Il y a deux ans, les États-Unis ont vécu des événements inédits: une tentative de rejouer par la force les résultats de l’élection présidentielle. Des partisans de Donald Trump, assurant comme lui que le scrutin avait été “volé” par Joe Biden, avaient attaqué le siège du Congrès à Washington pour stopper la certification des résultats.

Ce 6 janvier 2023, le Président américain Joe Biden décorera 12 personnes, dont des policiers, ayant défendu le Capitole lors de l’assaut du 6 janvier 2021.  Retour sur les événements qui ont marqué l’histoire américaine. RussAfrik info vous dit tout. Comment tout cela s’est-il passé?

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe Télégram

Ici👉👉👉 https://t.me/RussAfrikinfos

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour Android

Ici 👉👉👉 http://bit.ly/russafrik

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour iOS

https://apps.apple.com/app/russafrik-infos/id1635239033

Le discours de Trump

Dans l’après-midi du 6 janvier 2021, le Président américain sortant Donald Trump s’est adressé à un rassemblement de ses partisans près du Capitole à Washington. Il a réitéré ses allégations de fraude électorale et a appelé le vice-Président de l’époque, Mike Pence, à annuler les résultats des élections de 2020 en refusant de certifier les principaux scrutins. Le 45e Président américain aurait alors dit à ses partisans: “Nous allons marcher jusqu’au Capitole”.

Des casseurs au Capitole

À peine Donald Trump avait-il terminé son discours que plusieurs milliers de manifestants ont commencé à marcher vers le Capitole. Une foule s’est rassemblée, affrontant la police. Les émeutiers ont ensuite réussi à percer les barricades des forces de l’ordre et à pénétrer dans le bâtiment du Capitole. Pendant plusieurs heures, des casseurs ont pillé et saccagé les bureaux du Congrès, y compris le bureau de Nancy Pelosi. Ils ont également envahi la salle du Sénat, en posant pour des photos. En réaction, certains membres du Congrès ont été escortés dans un bunker souterrain tandis que d’autres se sont barricadés dans des bureaux ou se sont abrités au sein de la Chambre des représentants.

Les forces de l’ordre viennent à la rescousse

 Plus de deux heures après le début des débordements, Donald Trump, sur Twitter, a appelé ses partisans à rentrer chez eux, en répétant tout de même ses allégations de fraude électorale. La Garde nationale a finalement sécurisé le périmètre, permettant aux forces de l’ordre et au FBI de libérer les chambres et les bureaux du Capitole américain. Dans la soirée, le bâtiment a été déclaré libéré des émeutiers.

Le 7 janvier 2021, le Congrès a voté pour confirmer la victoire du collège électoral de Joe Biden.

Séquelles de l’attaque

Au total, cinq manifestants sont morts et 138 policiers ont été blessés.

À ce jour, la police américaine a arrêté plus de 950 personnes et recherche toujours 350 participants. Plus d’un tiers ont déjà été jugées sur des chefs d’accusation variés, allant de simple “intrusion” à “sédition”, et 192 ont écopé de peines de prison, d’après le procureur fédéral de Washington

Quant à Donald Trump, depuis sa déclaration de candidature à la présidentielle de 2024, un procureur spécial a été désigné pour superviser, de manière indépendante, les investigations le concernant. Le 19 décembre dernier la commission d’enquête parlementaire a recommandé, à l’unanimité, que des poursuites pénales soient lancées contre lui, notamment pour appel à l’insurrection et complot à l’encontre de l’État américain. Ces recommandations sont pourtant purement consultatives.

Image 1 Image 2

EN RELATION

How the US tax code bypasses women entrepreneurs

admin4231

Moscou menace directement Washington après une attaque en Crimée

LA REDACTION

Espagne : Sánchez soumettra la reconnaissance de l’État palestinien au Parlement d’ici 2027

LA REDACTION

COMMENTER