Russafrik
POLITIQUE

Le Parlement turc ratifie l’adhésion de la Suède à l’Otan

Image 1 Image 2

Le Parlement turc ratifie l’adhésion de la Suède à l’Otan

Ce mardi 23 janvier, le Parlement de Turquie a approuvé l’adhésion de la Suède à l’Otan, à une écrasante majorité. Cette décision, qui était très attendue, marque le point final à vingt mois de tractations entre Ankara et Stockholm. La candidature suédoise ne nécessite désormais plus que le feu vert de la Hongrie.

Avec cette ratification, la Turquie lève l’un des ultimes obstacles à l’entrée de la Suède dans l’Alliance atlantique, réclamée au printemps 2022 par Stockholm à la suite de l’offensive lancée par la Russie en Ukraine. La candidature suédoise a été approuvée par les députés turcs avec 287 voix pour et 55 contre.

« Aujourd’hui, nous avons fait un pas de plus vers l’adhésion à part entière à l’Otan », a réagi dans la foulée le Premier ministre suédois, Ulf Kristersson, sur le réseau social X (ex-Twitter). La Suède, en passe de devenir le 32e pays membre de l’Alliance atlantique, avait annoncé sa candidature en mai 2022, en même temps que la Finlande, admise en avril dernier.

Le secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg a applaudi cette ratification. « Je salue le vote de l’Assemblée nationale de Turquie pour ratifier l’adhésion de la Suède à l’Otan. Je compte aussi sur la Hongrie pour mener à bien la ratification dès que possible », a indiqué M. Stoltenberg dans un communiqué. « L’adhésion de la Suède rendra l’Otan plus forte », a-t-il ajouté. La Maison Blanche a elle aussi « salué » la décision du Parlement turc.

« L’adhésion prochaine de la Suède, tout comme celle de la Finlande qui a déjà eu lieu, renforcera encore l’Alliance atlantique », a fait valoir de son côté le porte-parole du gouvernement allemand, Steffen Hebestreit. C’est « une réaction directe à la guerre d’agression russe contre l’Ukraine », a-t-il rappelé. De la même manière, pour le ministre norvégien des Affaires étrangères, Espen Barth Eide, l’adhésion de la Suède à l’Otan rendra les pays nordiques « plus sûrs ».

Image 1 Image 2

EN RELATION

Royaume-Uni : le gouvernement décide de rémunérer des influenceurs pour lutter contre l’immigration illégale

LA REDACTION

Etats-Unis : Des documents secrets retrouvés dans un ancien bureau de Biden, Trump s’indigne

LA REDACTION

Turquie : le bras de fer autour du régime présidentiel continue

LA REDACTION

COMMENTER