Russafrik
POLITIQUE

Russie : après l’Allemagne, ce pays européen alerte sur un risque de guerre

Image 1 Image 2

Russie : après l’Allemagne, ce pays européen alerte sur un risque de guerre

Après les pays baltes et l’Allemagne, c’est au tour d’un autre grand pays européen d’annoncer vouloir se tenir prêt face à une éventuelle grande guerre avec la Russie : le Royaume-Uni. Des prises de paroles de plus en plus inquiétantes, qui démontrent là à quel point les tensions internationales sont de plus en plus vives.

Il y a quelques jours, l’Allemagne expliquait envisager plusieurs hypothèses concernant la guerre en Ukraine, confirmant la tenue prochaine d’une série d’exercices. Ces derniers, organisés entre l’armée allemande et ses homologues des pays baltes, permettaient d’envisager une série de scénarios, dont le recrutement de 200.000 hommes supplémentaires en quelques semaines afin de mener une opération d’ampleur et éclair sur l’Ukraine pour assurer la victoire d’ici à l’été prochain.

Le Royaume-Uni souhaite se préparer à une guerre avec la Russie

Et après l’Allemagne, c’est au tour du Royaume-Uni de se préparer. En effet, Patrick Sanders, le chef de l’armée britannique, a confirmé que ses concitoyens devaient se préparer à une guerre massive avec la Fédération de Russie. Celui qui compare la guerre en Ukraine avec les crises de 1914 et 1937 estime qu’un conflit mondial pourrait se déclencher et que des milliers d’hommes pourraient même être appelés à se mobiliser. Celui-ci estime toutefois que la victoire de l’Ukraine pourrait empêcher d’en arriver là.

Une conscription totale envisagée ?

Car à ses yeux, la guerre actuelle concerne bien plus que le Donbass ou le rétablissement de l’empire russe. Il s’agit, pour le général Sanders, de se battre en faveur du maintien du mode de vie politique, économique et social Occidental. S’il estime que le courage des soldats ukrainiens permet de gagner du temps, rien n’indique que la situation ne tourne pas au désavantage des Européens.

Allant plus loin dans son propos, le général Sanders a ajouté que l’armée britannique devait au moins doubler ses effectifs dans les années à venir. Pour autant, si les choses venaient à déraper assez rapidement, celui-ci affirme que la conscription totale n’était pas à exclure.

Ce qui serait une première en Europe, depuis 1945. Le gouvernement britannique a toutefois tenu à réagir à ces propos, affirmant que l’exécutif n’avait aucune intention d’aller aussi loin.

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe Télégram

Ici https://t.me/RussAfrikinfos

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour Android

Ici http://bit.ly/russafrik

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour iOS

https://apps.apple.com/app/russafrik-infos/id1635239033

Chers lecteurs,

Notre site web et nos comptes sur les réseaux sociaux sont menacés de restriction ou d’interdiction, en raison des circonstances actuelles. Par conséquent, afin de rester informés de nos derniers contenus, il vous est possible de :

• Vous abonner à notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• Vous abonner à notre newsletter hebdomadaire par courriel

• Activer les notifications sur notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• N’oubliez surtout pas de partager au maximum nos articles et de vous abonner aussi sur notre page facebook car l’information, c’est le pouvoir.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Sommet G20 : Dans un discours froid, Vladimir Poutine détruit les leaders mondiaux

LA REDACTION

Apocalypse nucléaire : Voici les deux pays les mieux placés pour survivre à cette catastrophe

LA REDACTION

Maryinka : Voici pourquoi cette ville a une importance stratégique dans le Donbass

LA REDACTION

COMMENTER