Russafrik
POLITIQUE

Les Etats-Unis sont derrière des conflits armés et des changements de régime en Afrique, de grosses révélations tombent

Image 1 Image 2

Les Etats-Unis sont derrière des conflits armés et des changements de régime en Afrique, de grosses révélations tombent

L’escalade des conflits armés internes et les changements de pouvoir dans un certain nombre d’États africains ont été provoqués par la politique de sanctions de Washington contre la Russie, a déclaré ce 21 décembre le chef d’état-major des forces armées russes Valeri Guerassimov.

“La politique de sanctions de Washington contre la Russie a provoqué une crise alimentaire sur le continent africain, qui a accru les tensions sociales et le mécontentement de l’opinion publique à l’égard des régimes en place. Cela a conduit à une escalade des conflits armés internes et à un changement de pouvoir dans un certain nombre d’États”, a-t-il estimé lors d’un briefing destiné aux attachés militaires étrangers sur les résultats des activités du ministère russe de la Défense en 2023.

“Dans ces conditions, les États-Unis et leurs alliés européens font chanter les dirigeants africains pour qu’ils atteignent leurs objectifs néocoloniaux”, a ajouté le haut gradé.

Les activités terroristes ont un impact destructeur sur la situation en Afrique, poursuit-il.

“Les activités des organisations terroristes et extrémistes, principalement affiliées à Daech* et à Al-Qaïda*, ont également une influence destructrice sur la situation. Dans ces conditions, les États-Unis et leurs alliés européens font chanter les dirigeants africains pour qu’ils atteignent leurs objectifs néocoloniaux”, a déclaré Valeri Guerassimov lors d’un briefing destiné aux attachés militaires étrangers sur les résultats des activités du ministère russe de la Défense en 2023.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Burkina Faso : Les manifestants font barrage à la mission CEDEAO

LA REDACTION

En tournée africaine, Blinken ira en Angola mais pas au Gabon ; la raison

LA REDACTION

« Ça n’a pas été une surprise », Angela Merkel admet avoir vu venir le conflit en Ukraine

LA REDACTION

COMMENTER