Russafrik
DERNIÈRES NOUVELLES

L’Ukraine cajole l’Inde pour tenter de l’éloigner de la Russie

Image 1 Image 2

L’Ukraine cajole l’Inde pour tenter de l’éloigner de la Russie

Dernier épisode de la guerre d’influence en Inde entre l’Occident et Moscou : la vice-ministre ukrainienne des Affaires étrangères veut convaincre le gouvernement Modi d’apporter un soutien plus franc à Kiev.

Comment convaincre le gouvernement indien du Premier ministre Narendra Modi d’apporter un soutien plus franc à l’Ukraine ? Emine Dzhaparova, la vice-ministre ukrainienne des Affaires étrangères, sait que la tâche est difficile, alors elle caresse l’Inde dans le sens du poil. Je suis heureuse de visiter la terre qui a donné naissance à de nombreux sages, saints et gourous , a tweeté lundi Emine Dzhaparova à son arrivée à New Delhi.

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe Télégram

Ici https://t.me/RussAfrikinfos

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour Android

Ici http://bit.ly/russafrik

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour iOS

https://apps.apple.com/app/russafrik-infos/id1635239033

En trois jours, l’envoyée de Kiev a multiplié les rencontres avec les officiels et insisté sur les valeurs démocratiques et spirituelles de l’Inde pour mieux tenter de pointer ses contradictions. L’Inde au G20 veut être un gourou mondial. Un gourou vient au secours des agressés, pas des agresseurs , a-t-elle ainsi lancé mardi, sans citer Moscou. Elle a aussi affirmé partager l’inquiétude envers les voisins hégémoniques tels que la Chine ou le Pakistan. Ou la Russie, pour ne pas la nommer.
Or la relation entre l’Inde et la Russie reste indéboulonnable. Sur le plan commercial, elle est en plein boom : 32 milliards d’euros de marchandises échangées en 2022, un bond de 250 %, essentiellement lié au pétrole bon marché de Gazprom.

Comment convaincre le gouvernement indien du Premier ministre Narendra Modi d’apporter un soutien plus franc à l’Ukraine ? Emine Dzhaparova, la vice-ministre ukrainienne des Affaires étrangères, sait que la tâche est difficile, alors elle caresse l’Inde dans le sens du poil. Je suis heureuse de visiter la terre qui a donné naissance à de nombreux sages, saints et gourous , a tweeté lundi Emine Dzhaparova à son arrivée à New Delhi.
En trois jours, l’envoyée de Kiev a multiplié les rencontres avec les officiels et insisté sur les valeurs démocratiques et spirituelles de l’Inde pour mieux tenter de pointer ses contradictions. L’Inde au G20 veut être un gourou mondial. Un gourou vient au secours des agressés, pas des agresseurs , a-t-elle ainsi lancé mardi, sans citer Moscou. Elle a aussi affirmé partager l’inquiétude envers les voisins hégémoniques tels que la Chine ou le Pakistan. Ou la Russie, pour ne pas la nommer.

Or la relation entre l’Inde et la Russie reste indéboulonnable. Sur le plan commercial, elle est en plein boom : 32 milliards d’euros de marchandises échangées en 2022, un bond de 250 %, essentiellement lié au pétrole bon marché de Gazprom.

L’Inde a fait savoir qu’elle n’accepterait pas qu’on lui fasse la leçon. Nos échanges avec la Russie continueront à se développer , a martelé le ministre des Affaires étrangères indien Jaishankar. Le conflit ukrainien est le fruit de tensions non résolues depuis l’URSS, juge Nandan Unnikrishnan, spécialiste de l’Espace post-soviétique à l’Observer Research Foundation. L’Inde le condamne, mais sa population ne peut en payer le prix. Et puis l’Europe achète bien du pétrole aux Russes via nos raffineries.

Chers lecteurs,

Notre site web et nos comptes sur les réseaux sociaux sont menacés de restriction ou d’interdiction, en raison des circonstances actuelles. Par conséquent, afin de rester informés de nos derniers contenus, il vous est possible de :

• Vous abonner à notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• Vous abonner à notre newsletter hebdomadaire par courriel

• Activer les notifications sur notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• N’oubliez surtout pas de partager au maximum nos articles et de vous abonner aussi sur notre page facebook car l’information, c’est le pouvoir.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Attaque du barrage hydroélectrique de Kakhovka : La Russie réfute les accusations et met en garde

LA REDACTION

Guerre en Ukraine : L’armée russe a libéré quatre localités dans la région de Kharkov, voici le point complet de la défense russe en 24 h

LA REDACTION

 Diplomatie : Sur invitation de Poutine, Xi Jinping se rendra en Russie

LA REDACTION

COMMENTER