Russafrik
POLITIQUE

« L’Ukraine pourrait disparaître après la fin de l’opération russe » , l’ex président russe, Medvedev prédit une fin malheureuse pour le pays de Zelensky

Image 1 Image 2

« L’Ukraine pourrait disparaître après la fin de l’opération russe » , l’ex président russe, Medvedev prédit une fin malheureuse pour le pays de Zelensky

L’Ukraine pourrait disparaître à l’issue de l’opération militaire russe, selon le vice-président du Conseil de sécurité russe. Si après son démembrement, sa partie occidentale se retrouve sous le contrôle d’un pays de l’UE et adhère à l’Otan, il y aura le risque d’une Troisième Guerre mondiale.

Dmitri Medvedev, vice-président du Conseil de sécurité de Russie et ancien Président du pays, a évoqué sur sa chaîne Telegram divers scénarios possibles de disparition de l’Ukraine à l’issue de l’opération
militaire spéciale russe et a évalué le risque de la reprise du conflit en Europe et dans le monde.

Le premier scénario prévoit que les régions occidentales de l’Ukraine passent sous le contrôle de certains pays européens et l’existence d’un no man’s land ukrainien coincé entre la Russie et les territoires occidentaux.

Le non man’s land annoncera alors succéder à l’ancienne Ukraine et vouloir “restituer les territoires perdus par tous les moyens”.

Selon M. Medvedev, cette “nouvelle” Ukraine intègrerait, à moyen terme, l’Union européenne et l’Otan.

“Un conflit armé reprend vite et devient permanent, menaçant de dégénérer rapidement en une Troisième
Guerre mondiale à part entière.”

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe Télégram

Ici https://t.me/RussAfrikinfos

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour Android

Ici http://bit.ly/russafrik

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour iOS

https://apps.apple.com/app/russafrik-infos/id1635239033

Risque de guerre modéré ou presque nul

Le deuxième scénario prévoit également le partage de l’Ukraine entre la Russie et plusieurs pays européens, ainsi que la formation dans l’un d’entre eux d’un gouvernement d’Ukraine en exil. Le risque de la reprise du conflit et de son escalade vers une guerre mondiale est alors modéré.

La troisième perspective envisagée par le politicien prévoit l’autodétermination et le rattachement à la Russie de la zone centrale de l’actuelle Ukraine et de certains territoires du no man’s land. Il y aura alors des garanties suffisantes de non reprise du conflit à long terme.

Chers lecteurs,

Notre site web et nos comptes sur les réseaux sociaux sont menacés de restriction ou d’interdiction, en raison des circonstances actuelles. Par conséquent, afin de rester informés de nos derniers contenus, il vous est possible de :

• Vous abonner à notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• Vous abonner à notre newsletter hebdomadaire par courriel

• Activer les notifications sur notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• N’oubliez surtout pas de partager au maximum nos articles et de vous abonner aussi sur notre page facebook car l’information, c’est le pouvoir.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Royaume-Uni : le projet d’expulser des migrants au Rwanda étrillé par une commission parlementaire

LA REDACTION

Chronique : Renaissance de l’Autonomie Africaine, Un Avenir en Marche

Voici pourquoi le soutien à l’Ukraine peut se retourner contre l’OTAN

LA REDACTION

COMMENTER