Russafrik
POLITIQUE

Moscou condamne fermement l’expansion de l’Otan comme la motivation principale de l’Occident

Image 1 Image 2

Moscou condamne fermement l’expansion de l’Otan comme la motivation principale de l’Occident


Aujourd’hui, comme par le passé, les relations de l’Occident avec la Russie sont basées sur le désir de l’Otan d’élargir sa présence dans le monde, a estimé le ministre russe des affaires étrangère Sergueï Lavrov.

Le chef de la diplomatie russe a accusé l’Otan de “mensonge” car l’Alliance n’a pas tenu ses promesses données à Mikhaïl Gorbatchev et Boris Eltsine de ne pas s’étendre vers l’Est.
« L’expansion de l’Alliance reste, comme elle l’était toujours, la motivation principale dans les relations de l’Otan avec non seulement la Fédération de Russie, les ex-républiques de l’Union soviétique et les anciens membres du pacte de Varsovie, qui sont presque tous absorbés par l’Alliance nord-atlantique, mais aussi avec d’autres pays et régions du monde », a-t-il souligné.

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe Télégram

Ici https://t.me/RussAfrikinfos

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour Android

Ici http://bit.ly/russafrik

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour iOS

https://apps.apple.com/app/russafrik-infos/id1635239033

Le diplomate a rappelé que par le passé des hommes politiques américains, britanniques et allemands écrivaient dans leurs mémoires avoir garanti et même juré à Moscou que l’Alliance n’allait pas élargir sa présence. Cela a été fixé par écrit lors du sommet de l’OSCE à Istanbul en novembre 1999.

Fin de la globalisation à l’américaine
Dans ce contexte, il a souligné que la Russie se ne faisait pas d’illusion sur le fait que l’Occident, qui s’est montré par le passé “mensonger et non fiable”, n’abuse pas des processus de mondialisation qu’il avait lancés.
« La mondialisation à l’américaine est terminée. Certains processus persistent et nous devrons inévitablement y survivre, mais en parallèle, un nouveau système est en cours de construction. Un système à la fois financier et logistique qui ne devrait pas dépendre des caprices et du sentiment de supériorité de nos anciens partenaires occidentaux », a-t-il ajouté.

Le monde multipolaire
D’après le chef de la diplomatie russe, Moscou souhaite que l’Union européenne fasse partie intégrante d’un monde multipolaire, mais pour ce faire, elle ne doit pas dépendre à 100 % des États-Unis.

En même temps, il a souligné que l’Inde, le Brésil, les pays du Golfe et des groupements régionaux en Afrique et en Amérique latine avaient plus de raisons de faire partie d’un monde multipolaire que l’UE.

Chers lecteurs,

Notre site web et nos comptes sur les réseaux sociaux sont menacés de restriction ou d’interdiction, en raison des circonstances actuelles. Par conséquent, afin de rester informés de nos derniers contenus, il vous est possible de :

• Vous abonner à notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• Vous abonner à notre newsletter hebdomadaire par courriel

• Activer les notifications sur notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• N’oubliez surtout pas de partager au maximum nos articles et de vous abonner aussi sur notre page facebook car l’information, c’est le pouvoir.

Image 1 Image 2

EN RELATION

L’ambassadeur de Russie au Cameroun et en Guinée équatoriale, G.V. Todua est à Malabo.

L’équipe de rédaction

« Qu’ils retournent en Afrique » : Tollé, consternation, indignation en France après des propos racistes d’un député au sujet des migrants

LA REDACTION

Gaza : Plus de 15 000 morts depuis le début de la riposte israélienne

LA REDACTION

COMMENTER