Russafrik
ECONOMIE

Pénurie d’essence et de gaz : Emmanuel Macron étale ses limites et met la France en danger

Image 1 Image 2

Pénurie d’essence et de gaz France : Emmanuel Macron étale ses limites et met la France en danger

Emmanuel Macron

 Depuis deux semaines, l’approvisionnement en essence et en gaz en France est fortement perturbé, au grand dam des usagers. Si les autorités et les professionnels du secteur se veulent rassurants, le phénomène pourrait durer. La politique de Macron n’est-elle pas à la base de cette situation chaotique que vit le pays en ces derniers jours?  

De longues files d’attente de véhicules, des pompes condamnées, des stations-service fermées. Depuis quelques jours, des difficultés  d’approvisionnement perturbent la distribution de carburants en France, suscitant l’inquiétude des consommateurs.

Si on ne peut parler de pénurie générale d’essence, ce mardi 11 octobre, 30% des stations-service du pays étaient toutefois affectées par un manque d’un ou plusieurs carburants, et ce partout en France. Au total, 1.296 stations sont actuellement en rupture partielle de carburant, 2.507 en rupture totale selon les derniers chiffres du site collaboratif penurie.mon-essence.fr.

Le phénomène peut-il durer ?

Invité de France info  ce mardi 11 octobre 2022, le porte-parole de l’industrie pétrolière en France Olivier Gantois a assuré que la situation « va s’améliorer dès aujourd’hui dans certaines régions ». Les professionnels du secteur vont selon lui recourir aux importations d’essence et de gazole, mais aussi puiser dans certains de leurs stocks le temps que le travail reprenne dans les raffineries françaises.

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe Télégram

Ici https://t.me/RussAfrikinfos

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour Android

Ici http://bit.ly/russafrik

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour iOS

https://apps.apple.com/app/russafrik-infos/id1635239033

 

Les semaines à venir pourraient toutefois êtres tendues. Au 1er novembre,  la remise du gouvernement sur le carburant doit passer de 30 à 10 centimes par litre. Le même jour, la ristourne consentie par Total passera de 20 à 10 centimes. Il est donc à craindre que les usagers se précipitent dans les stations-service fin octobre pour remplir leurs réservoirs. De quoi aggraver ces problèmes d’approvisionnement déjà importants.

« Il ne parvient pas à fédérer » : Emmanuel Macron le seul responsable de cette situation chaotique

Critiqué par les opposants  sur sa mauvaise gestion de la crise énergétique que  vie le pays depuis le démarrage de la guerre en Ukraine, Emmanuel Macron voit sa cote de popularité baisser de jour en jour et est de plus en plus contesté par ses propres ressortissants.

Ces tensions dans le pays sont le résultat d’un mouvement de grève commencé il y a maintenant 15 jours dans certaines raffineries du géant français des produits pétroliers. Les grévistes réclament une augmentation des salaires de 10%. Le président Macron au lieu de trouver une solution à l’inflation grandissante dans son pays, préfère mener autre combats. Il  ferait mieux de s’occuper des problèmes internes de son pays que s’immiscer dans des affaires qui ne le concerne point.

  Depuis le début de la guerre en Ukraine, des sanctions pleuvent sur la Russie, mais ce dernier ne s’avoue pas vaincu et continue de mener son combat en Ukraine. La politique de la  France et celle de l’Otan contre la  Russie, pourraient tuer à petit feu la France qui se met en difficulté tout seul. Macron, depuis deux semaines est incapable de mettre fin à cette crise, et lui et son gouvernement navigue à vue. La réunion  d’urgence de la première ministre française, Elisabeth Borne avec le responsable syndicaux n’ont pas permis  de trouver un terrain d’entente.  Si cette situation continue le pays fera face à une crise énergétique du jamais vu dans le pays. Macron ferait mieux de s’occuper du bonheur des Français, que de s’occuper  des choses qui ne le regardent point. Il y va de son intérêt et de l’intérêt de la France.

Chers lecteurs,

Notre site web et nos comptes sur les réseaux sociaux sont menacés de restriction ou d’interdiction, en raison des circonstances actuelles. Par conséquent, afin de rester informés de nos derniers contenus, il vous est possible de :

Vous abonner à notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• Vous abonner à notre newsletter hebdomadaire par courriel

Activer les notifications sur notre

https://t.me/RussAfrikinfos

N’oubliez surtout pas de partager au maximum nos articles et de vous abonner aussi sur notre page facebook car l’information, c’est le pouvoir.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Céréales russes : ces 2 pays africains parmi le top-5 des acheteurs

LA REDACTION

L’effondrement de l’euro entraîne la chute du franc Cfa

LA REDACTION

Après son enregistrement en tant que PSAN, Binance abandonne les produits dérivés en France

L’équipe de rédaction

COMMENTER