Russafrik
POLITIQUE

Sabotage des Nord Stream : Une nouvelle pièce du puzzle est apparue en mer tout près de l’endroit ; les choses se précisent

Image 1 Image 2

Sabotage des Nord Stream : Une nouvelle pièce du puzzle est apparue en mer tout près de l’endroit ; les choses se précisent

Une expédition indépendante sur le sabotage des Nord Stream a découvert une botte de plongeur non loin du lieu de l’explosion qui s’était produite en septembre dernier.

Une nouvelle pièce du puzzle est apparue dans l’affaire du sabotage des Nord Stream. Une équipe d’enquêteurs indépendants, auquel s’est joint le média Grayzone, a en effet localisé une botte coincée dans les fonds marins, non loin des lieux de l’explosion.

L’objet a été repéré grâce à un drone sous-marin, qui a pu le filmer, rapporte le média. Les images n’ont pas tardé à circuler sur les réseaux sociaux. Elles montrent une botte enfouie parmi les sédiments.

Il est difficile d’estimer combien de temps la chaussure a été exposée au fond marin. Elle était peut-être recouverte d’une couche de boue, qui a été déplacée par les courants marins, ce qui expliquerait qu’elle soit passée inaperçue.

Industrie pétrolière… ou US Navy?

Les suppositions vont désormais bon train sur l’origine de cette botte et de son propriétaire. Grayzone note une “ressemblance frappante” avec les bottes portées par les plongeurs de l’US Navy. Des plongeurs ukrainiens formés aux États-Unis ont aussi été repérés avec des modèles identiques.

Des modèles d’apparence similaire semblent cependant accessibles dans le commerce. Autre piste: la botte pourrait appartenir à une combinaison de plongée utilisée par des ouvriers de l’industrie pétrolière.

“Cela ressemble à une sur-botte Thor. Je ne peux pas être sûr à 100%. Cela a été utilisé et est toujours utilisé dans l’industrie pétrolière et gazière. Cela fait partie d’une combinaison de plongée sèche qui est normalement portée dans l’eau contaminée pour assurer la sécurité du plongeur”, explique à Grayzone Neil Tordoff, directeur des ventes chez Northern Diver.

Le média indépendant a cependant pu contacter la société Nord Stream AG, qui affirme qu’aucune plongée n’a eu lieu dans la zone pour la construction ou l’entretien des conduites.

Plus curieux encore: la société qui gère le Nord Stream souligne avoir découvert la botte en février et l’avoir signalée aux enquêteurs suédois. Ces derniers n’ont cependant pas cherché à la récupérer et n’en ont jamais fait état dans leur déclaration publique.

Divers hypothèses sont donc permises, selon Grayzone. La botte pourrait avoir appartenu à un plongeur ayant posé les bombes qui ont fait exploser les gazoducs. Elle pourrait aussi appartenir à un plongeur renvoyé sur les lieux du crime pour récupérer la charge non explosée qui devait couper la ligne du Nord Stream 2 – selon une théorie proposée par le journaliste américain Seymour Hersh. Ou elle pourrait appartenir à un plongeur commercial.

Les Nord Stream avaient été sabotées le 26 septembre dernier. Plusieurs théories ont circulé sur le déroulement des faits. Seymour Hersh, lauréat du fameux prix Pulitzer, avait notamment pointé du doigt une expédition de plongeurs américains, en marge des exercices de l’Otan Baltops22.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Enquête : voici comment l’URSS et les Etats-Unis échangeaient leurs espions démasqués

LA REDACTION

L’accord migratoire entre l’Italie et l’Albanie validé par les députés italiens

LA REDACTION

Lavrov : maintenir une présence diplomatique identique dans les pays occidentaux «n’a pas de sens»

LA REDACTION

COMMENTER