Russafrik
AFRIQUE INFOS

Sénégal : Bonne nouvelle pour Ousmane Sonko, la justice ordonne sa réintégration sur les listes électorales ; Macky Sall tétanisé

Image 1 Image 2

Sénégal : Bonne nouvelle pour Ousmane Sonko, la justice ordonne sa réintégration sur les listes électorales ; Macky Sall tétanisé

Le juge du Tribunal de Dakar a ordonné ce jeudi 14 décembre 2023, la réintégration de l’opposant Ousmane Sonko sur les listes électorales. Ce rebondissement ouvre désormais la voie à une candidature du leader des Pastef Les Patriotes pour la présidentielle du février 2024.

Mis en délibéré mardi, après plus de 9 heures d’aucience, le jugement du juge du Tribunal de Dakar dans l’affaire qui oppose Ousmane Sonko à l’Etat sénégalais a été rendu ce jeudi. En substance, l’on retient que le juge a ordonné la réintégration de l’opposant sur les listes électorales.

A travers ce verdict, le juge du Tribunal de Dakar confirme ainsi la décision du Tribunal de Ziguinchor qui avait précedemment ordonné la réintégration de Ousmane Sonko sur les listes électorales. Mais ce jugement avait été cassé par la Cour Suprême mi-novembre et l’affaire a été renvoyée devant le Tribunal de Dakar.

Un recours non « suspensif »

Selon la défense de Ousmane Sonko, les avocats de l’Etat sénégalais pourraient introduit un recours, suite à la décision rendue par le Tribunal de Dakar ce jeudi 14 décembre 2023. Mais, explique-t-il, « ce recours n’est pas suspensif ». « Le code électoral est très clair. Lorsque le juge rend sa décision, cette décision doit être immédiatement exécutée », a-t-il assuré.

Condamné le jeudi 30 juin dernier, pour « corruption de la jeunesse » , Ousmane Sonko qui passe désormais ses jours derrière les barreaux, a désormais la possibilité de faire acte de candidature, suite à cette décision judiciaire qui ordonne sa réintégration sur les listes électorales. Le chef de l’opposition sénégalais a désormais jusqu’au 26 décembre pour déposer sa candidature et recueillir ses parrainages.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Abolition de la peine de mort : la Zambie devient le 25e pays d’Afrique subsaharienne, Amnesty International s’en réjouit

LA REDACTION

Coopération Mali-Burkina-Guinée : la CEDEAO dans un mauvais rôle, les Etats sont souverains

LA REDACTION

Officiel : L’Éthiopie devient exportatrice de blé

LA REDACTION

COMMENTER