Russafrik
DERNIÈRES NOUVELLES

Sommet extraordinaire de l’UE : les attentes de l’Ukraine face au blocage hongrois

Image 1 Image 2

Sommet extraordinaire de l’UE : les attentes de l’Ukraine face au blocage hongrois

En Ukraine, alors que les attaques de drones et de missiles russes se poursuivent quotidiennement, un rendez-vous européen sera suivi avec attention depuis Kiev ce jeudi 1ᵉʳ février : après plusieurs mois de blocage causé par la Hongrie de Viktor Orban, les dirigeants européens se réunissent à Bruxelles pour tenter à nouveau de s’accorder sur une nouvelle tranche d’aide accordée à l’Ukraine. Sur ce sujet, « nous avons besoin d’un accord à Vingt-Sept », martèle le chancelier allemand Scholz

L’Ukraine a les yeux tournés vers Bruxelles alors que les leaders de l’Union européenne se réunissent pour un sommet extraordinaire afin de tenter, une nouvelle fois, de débloquer une enveloppe de 50 milliards d’euros à laquelle la Hongrie s’était opposée en décembre dernier.

En amont du sommet, le président français Emmanuel Macron et le chancelier allemand Olaf Scholz, entre autres, ont rappelé leur solidarité avec Kiev et averti que l’Europe n’avait pas encore rempli ses promesses, notamment en matière de livraison de munitions, rappelle notre correspondante à Kiev, Emmanuelle Chaze.

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, affirme que cette enveloppe spéciale serait octroyée avec ou sans l’aval de la Hongrie, le but étant de permettre à l’Ukraine de combler son déficit budgétaire, mais aussi de s’équiper sur les quatre prochaines années sur le volet militaire afin d’assurer sa défense aérienne et terrestre contre l’agression russe.

C’est précisément ce qu’attend Kiev de l’Union européenne – et si à la veille de ce sommet, Volodymyr Zelensky a mis l’accent sur la gratitude ukrainienne envers ses voisins occidentaux, devant l’incertitude des derniers mois sur le futur de l’aide de Bruxelles et de Washington, Kiev mise également sur le développement des accords bilatéraux.

Négociation difficile

D’autant que l’issue de ce Conseil semble toujours incertaine. L’Élysée ne cache pas que la négociation s’annonce difficile. Les discussions préparatoires de ces derniers jours n’ont pas permis d’avancer substantiellement, la balle est désormais dans le camp des chefs d’État et de gouvernement.

Sans s’opposer au versement de fonds à l’Ukraine, la Hongrie réclame une révision annuelle du processus. Or, les autres États membres veulent éviter d’offrir à Budapest la possibilité d’exercer un chantage tous les ans en bloquant l’aide à l’Ukraine. La dernière version du projet de conclusions du Conseil européen, dévoilée par Reuters, prévoit d’organiser un débat annuel sur la manière dont l’argent est dépensé, mais pas d’offrir un droit de veto à chaque État membre, comme le réclame la Hongrie. Si le blocage de la part de Viktor Orban persiste, 26 pays pourraient trouver une solution de financement en dehors du budget commun, mais la solution à Vingt-Sept reste l’option privilégiée.

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe Télégram

Ici https://t.me/RussAfrikinfos

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour Android

Ici http://bit.ly/russafrik

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour iOS

https://apps.apple.com/app/russafrik-infos/id1635239033

Chers lecteurs,

Notre site web et nos comptes sur les réseaux sociaux sont menacés de restriction ou d’interdiction, en raison des circonstances actuelles. Par conséquent, afin de rester informés de nos derniers contenus, il vous est possible de :

• Vous abonner à notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• Vous abonner à notre newsletter hebdomadaire par courriel

• Activer les notifications sur notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• N’oubliez surtout pas de partager au maximum nos articles et de vous abonner aussi sur notre page facebook car l’information, c’est le pouvoir.

Image 1 Image 2

EN RELATION

COTE D’IVOIRE: L’EX PRÉSIDENT HENRI KONAN BÉDIÉ  DÉCÉDÉ À LA PISAM 

L’équipe de rédaction

Guerre en Ukraine : Voici le point complet de la défense russe en 24 heures

LA REDACTION

Sommet extraordinaire des BRICS sur Gaza : Voici ce qu’il faut retenir

LA REDACTION

COMMENTER