Russafrik
A LA UNE RUSSIE-AFRIQUE

Sommet Russie-Afrique : les Européens et les Américains profitent de la mutinerie de Wagner pour manipuler l’opinion publique

Image 1 Image 2

Sommet Russie-Afrique : les Européens et les Américains profitent de la mutinerie de Wagner pour manipuler l’opinion publique

FILE – Russian President Vladimir Putin, left, speaks to South African President, Cyril Ramaphosa, during a plenary session at the Russia-Africa summit in the Black Sea resort of Sochi, Russia on Oct. 24, 2019. Ramaphosa said Tuesday May 16, 2023 that his Russian and Ukrainian counterparts have agreed to separate meetings with a delegation of African heads of state to discuss a possible plan to end the war in Ukraine. (Sergei Chirikov/Pool Photo via AP, File)

À un mois du sommet le plus prisé de l’année, le sommet Russie-Afrique qui se tiendra du 26 au 29 juillet prochain à Saint-Pétersbourg en Russie, les européens et les Américains essaient de manipuler l’opinion publique et de semer la peur dans les esprits afin d’empêcher les africains d’y prendre part dans le seul but de maintenir leur domination sur l’Afrique pour mieux pilier ses ressources.

Conscient de l’impact économique qu’aurait le sommet Russie-Afrique sur l’économie africaine, les Européens et les Américains qui n’ont toujours pensé qu’à leur intérêt et ne souhaite pas que l’Afrique prenne son envol économique se servent de la mutinerie du groupe Wagner vis à vis du gouvernement russe le week-end dernier, pour dissuader les Africains d’y prendre part. Une mutinerie qu’il faut rappeler n’était qu’un mal entendu qui très vite a été réglé au grand d’espoir des Etats-Unis et ses acolytes.

*Pourquoi les Américains et les Européens craignent-ils tant le sommet Russie-Afrique ?*

Quand bien même le malentendu entre le groupe armée Wagner et le gouvernement russe a déjà été réglé et relégué aux oubliettes par les deux parties, les Occidentaux ne cessent de dramatiser et de faire croire que la vie des Africains qui y prendront part serait menacée car la ville de Saint-Pétersbourg n’est pas assez sécurisée.
Aucune ville au monde n’est plus sécurisée que Saint-Pétersbourg et Moscou. Plusieurs sommets et forums de grandes envergures ont déjà eu lieu à Saint-Pétersbourg sans qu’il n’y ait eu le moindre incident.

Récemment, les sommets France-Afrique et Etats-Unis-Afrique ont eu lieu. La Russie n’y a pas fait interférence. Pourquoi ces grandes puissances occidentales tremblent-ils quand il s’agit du sommet Russie-Afrique ? L’opinion publique devrait comprendre que c’est juste du sabotage. Assister à ce sommet représente une réelle opportunité pour l’Afrique. Des partenariats et rencontres fructueuses y découleront quand on connaît le gabarit économique et financier de ceux qui y prendront part. Des investisseurs et entrepreneurs de renom y ont été conviés. L’Afrique tient là l’opportunité rêvée pour son décollage économique.
Aussi, rappelons que la Russie fait partie de l’un des groupes les plus puissants du siècle, les BRICS qui détiennent à eux seuls 31,5% du PIB mondial en 2023 et plus de 50% à l’horizon 2050.

Lors du sommet de Paris sur la finance qui s’est tenu le 22 juin dernier, Emmanuel Macron a proposé des accords pour l’allègement des dettes pour les pays les plus endettés, on n’a pas besoin d’être visionnaire pour se rendre compte qu’il s’agit une nouvelle fois d’un leurre pour mieux endormis les conscients et continuer sa domination. La France n’a toujours servi que ces intérêts.

Avec le nouveau mot d’ordre économique mondial mis en place, la Russie s’avère être le meilleur partenaire pour le relèvement économique de l’Afrique.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Diplomatie : Le Niger et la Russie intensifient leur coopération dans ce domaine

LA REDACTION

 Le Soudan prendra part au sommet Russie-Afrique 2023; les détails

LA REDACTION

Centrafrique : Des milliers d’habitants à travers une marche à Bria décernent un satisfaicit aux groupes Wagners russes

L’équipe de rédaction

COMMENTER