Russafrik
DERNIÈRES NOUVELLES

Vatican : accusé d’injure homophobe, le pape François présente ses excuses

Image 1 Image 2

Vatican : accusé d’injure homophobe, le pape François présente ses excuses

En rencontrant la semaine dernière les évêques italiens lors de leur assemblée générale, le pape François s’est exprimé sur la possibilité d’admettre des homosexuels dans les séminaires.

Une mesure découragée par le Vatican et commentée par le pape avec des propos perçus comme injurieux, qui ont suscité la polémique et l’ont conduit à présenter ses excuses.

François présente ses excuses, selon un communiqué diffusé ce mardi par le Vatican face à l’émotion suscitée par ses propos. « Le pape n’a jamais eu l’intention d’offenser ou de s’exprimer avec des propos homophobes et adresse ses excuses à ceux qui se sont sentis offensés par l’utilisation d’un mot. »

Il avait fauté le 20 mai, rapporte notre correspondant à Rome, Éric Sénanque, au cours d’une rencontre à huis clos avec les évêques italiens, un exercice qui revient chaque année lors de leur assemblée générale au Vatican. Une discussion à bâtons rompus qu’affectionne le souverain pontife. En s’exprimant sur la possibilité d’accueillir des homosexuels dans les séminaires, le pape argentin avait réitéré son refus, expliquant qu’il y avait « trop de pédés », ou du moins en utilisant un mot du dialecte romain, « frociaggine », considéré en italien comme très vulgaire et insultant envers les homosexuels.

Son expression pour le moins maladroite avait même été accueillie avec stupeur et quelques rires gênés chez plusieurs des 250 évêques présents, précise la presse italienne. « Selon les évêques contactés » par le Corriere della Sera, « il est évident que le souverain pontife n’était pas conscient de combien ses propos étaient insultants en italien », écrit le principal quotidien italien sur son site.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Urgent / Ukraine : Décès du ministre de l’intérieur Denys Monastyrsky

LA REDACTION

Le co-fondateur de Soros Fund Management prédit le pire pour l’économie mondiale d’ici 2 ou 3 ans

LA REDACTION

Trump porte à 12 le nombre d’Etats remportés lors du “Super Tuesday”

LA REDACTION

COMMENTER