Russafrik
DERNIÈRES NOUVELLES

Vers une pénurie de carburant aux Etats-Unis ; la raison  

Image 1 Image 2

Vers une pénurie de carburant aux Etats-Unis ; la raison  

Dépendante d’importations transatlantiques, la côte Est des États-Unis pourrait manquer de carburant cet été, selon Bloomberg. En cause: l’interdiction de l’or noir russe par l’UE qui pourrait réduire ses capacités de produire des volumes suffisants pour se réapprovisionner et exporter, notamment vers les États-Unis.

Les États-Unis pourraient subir les répercussions des sanctions antirusses  d’ici quelques mois. En raison de l’embargo européen sur le brut russe, le pays est menacé par une pénurie de carburant, écrit Bloomberg.

« New York et une grande partie de la côte Est risquent de connaître une pénurie d’essence cet été, car l’interdiction du carburant russe par l’Union européenne menace d’étouffer les approvisionnements de secours sur lesquels les États-Unis comptent pendant la haute saison de conduite », indique le média.

Selon ses calculs, les stocks saisonniers d’essence sont déjà au plus bas depuis environ une décennie. En plus de cela, l’entretien intensif programmé des raffineries pourrait encore réduire les réserves.

L’interdiction par l’UE des importations de produits pétroliers russes mettra à rude épreuve les approvisionnements en matières premières de la région, poursuit Bloomberg.

Cela conduirait à la diminution des volumes d’essence que les Vingt-Sept peuvent fabriquer pour eux-mêmes ou pour la côte Est des États-Unis, qui dépend de plus en plus des importations transatlantiques en été, d’après le média. En cause: la faible proportion passant par les conduites à travers le territoire des États-Unis.

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe Télégram

Ici https://t.me/RussAfrikinfos

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour Android

Ici http://bit.ly/russafrik

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour iOS

https://apps.apple.com/app/russafrik-infos/id1635239033

Embargos sur l’or noir russe

Les sanctions unilatérales occidentales contre le brut russe sont entrées en vigueur le 5 décembre 2022. L’Union européenne a banni le pétrole russe exporté par voie maritime.

En outre, les pays du G7, l’Australie et l’UE ont établi le plafonnement des prix du pétrole au niveau de 60 dollars le baril. Leur restriction comprend la possibilité de modifier cette limite si besoin. Une mesure similaire concernant les produits pétroliers entre en vigueur le 5 février.

Pour y faire face, Moscou a adopté une mesure de rétorsion. À partir du 1er février, la Russie n’exporte plus son brut  vers les pays qui plafonnent unilatéralement les prix.  Signé par Vladimir Poutine, ce décret s’applique aux nouveaux contrats, mais aussi aux accords en cours.

Chers lecteurs,

Notre site web et nos comptes sur les réseaux sociaux sont menacés de restriction ou d’interdiction, en raison des circonstances actuelles. Par conséquent, afin de rester informés de nos derniers contenus, il vous est possible de :

• Vous abonner à notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• Vous abonner à notre newsletter hebdomadaire par courriel

• Activer les notifications sur notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• N’oubliez surtout pas de partager au maximum nos articles et de vous abonner aussi sur notre page facebook car l’information, c’est le pouvoir.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Coup de tonnerre : Les Etats- Unis sur le point de lâcher l’Ukraine

LA REDACTION

Inde : Le pays pourrait bientôt effectuer le premier tir à partir du système russe S-400 sur son sol

LA REDACTION

BRICS : Les 5 pays mettent au point un mécanisme d’adhésion de nouveaux membres

LA REDACTION

COMMENTER