Russafrik
Politics

Armement : après l’Ukraine, Israël fait face à ce grave problème

Image 1 Image 2

Armement : après l’Ukraine, Israël fait face à ce grave problème

Les tensions internationales ont donné lieu à l’ouverture de plusieurs conflits. On pense à l’Ukraine, naturellement, mais aussi à Gaza ou l’armée israélienne a lancé une offensive d’envergure contre le Hamas palestinien. Et les conséquences de ces guerres sur l’armement et les capacités des pays concernés sont similaires partout.

En effet, après l’Ukraine ou encore la Russie qui se tournent vers leurs alliés respectifs, c’est Israël qui souffre d’une diminution drastique de ses stocks. Aujourd’hui, l’État hébreu semble même faire face à un risque de pénurie que même les Américains, à travers leurs livraisons d’armes, n’arrivent pas à combler. Il faut dire que depuis le début de la guerre, les chiffres sont assez impressionnants.

Des stocks qui s’amenuisent
En effet, depuis octobre dernier, date à laquelle la guerre a débuté, Israël a lancé pas moins de 29.000 bombes, sur quasiment autant de cibles. De leur côté, les USA ont mis en place toute une logistique de guerre pour aider leur allié israélien. Résultat, 25.000 tonnes d’armement ont d’ores et déjà été distribuées. Mais les ressources s’amenuisent au fur et à mesure que Tsahal bombarde le territoire palestinien.

Face aux risques de pénuries, le ministère israélien de la Défense a confirmé l’achat pour plusieurs centaines de millions de dollars, d’obus et de missiles guidés (systèmes JDAM signés Boeing, avec GPS intégré) pour plus de précision. En interne, c’est la même chose, avec trois grands groupes d’armement qui ont décidé de faire passer l’intérêt israélien avant leurs engagements internationaux.

Une proposition de cessez-le-feu, sur la table

Rafael, Elbit Systems et Aerospace Industries vont ainsi se concentrer sur la production d’armes à destination de l’armée israélienne. Une situation inattendue, due à la prolongation d’une guerre que beaucoup ne voyaient pas durer aussi longtemps. Le conflit pourrait toutefois prendre fin dans les semaines à venir. Le Hamas a confirmé avoir reçu une proposition de cessez-le-feu complet, qui pourrait ensuite donner lieu à un accord entre les deux parties.

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe Télégram

Ici https://t.me/RussAfrikinfos

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour Android

Ici http://bit.ly/russafrik

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour iOS

https://apps.apple.com/app/russafrik-infos/id1635239033

Chers lecteurs,

Notre site web et nos comptes sur les réseaux sociaux sont menacés de restriction ou d’interdiction, en raison des circonstances actuelles. Par conséquent, afin de rester informés de nos derniers contenus, il vous est possible de :

• Vous abonner à notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• Vous abonner à notre newsletter hebdomadaire par courriel

• Activer les notifications sur notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• N’oubliez surtout pas de partager au maximum nos articles et de vous abonner aussi sur notre page facebook car l’information, c’est le pouvoir.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Royaume-Uni : un rapport attendu dans le cadre du conflit nord-irlandais

LA REDACTION

Poutine rend hommage à Raïssi, un “véritable ami de la Russie”

LA REDACTION

Pourquoi l’Occident fournit des agents chimiques militaires interdits à Kiev ?

LA REDACTION

COMMENTER