Russafrik
A LA UNE RUSSIE-AFRIQUE

Bonne nouvelle pour Ibrahim Traoré : les troupes russes entament au Burkina leur déploiement sous le nouveau label « Africa Corps »

Image 1 Image 2

Bonne nouvelle pour Ibrahim Traoré : les troupes russes entament au Burkina leur déploiement sous le nouveau label « Africa Corps »

Les troupes russes ont entamé leur déploiement au Burkina Faso, avec l’arrivée d’une centaine de militaires dans ce pays d’Afrique de l’Ouest, qui lutte contre plusieurs groupes djihadistes, a annoncé Africa Corps, la nouvelle structure armée russe qui a repris les opérations du groupe paramilitaire Wagner, dans un communiqué publié sur sa chaîne Telegram.

Placée directement sous les ordres du ministère de la Défense, la structure militaire Africa Corps représente le nouveau label de la présence militaire russe en Afrique. Elle est destinée à faire oublier la « marque » Wagner dont son fondateur, Evguéni Prigojine, a trouvé la mort en août 2023 dans le crash d’un avion.

La centaine de militaires russes arrivés à Ouagadougou constitue le premier contingent d’une force de 300 hommes, qui « assurera la sécurité du capitaine Ibrahim Traoré, le président de transition burkinabé et l’auteur du putsch du 30 septembre 2022, et du peuple burkinabé », a précisé Africa Corps.

Les « experts militaires » transportant des équipements et des armes « formeront également les troupes burkinabè et patrouilleront dans les zones dangereuses », a indiqué de son côté The Africa Initiative, un média proche du Kremlin sur son compte Telegram.

The Africa Initiative a également publié des photos des troupes russes et d’avions militaires au moment de leur arrivée à Ouagadougou.

La Russie renforce ainsi sa présence militaire et son influence dans la région du Sahel, où des troupes russes sont déjà présentes au Mali.

Une délégation russe, menée par le ministre adjoint de la Défense Younous-Bek Yevkourov, a été reçue en personne par le capitaine Ibrahim Traoré en septembre. Environ un mois plus tard, le gouvernement burkinabè avait annoncé la signature d’une série d’accords de coopération avec la Russie dans plusieurs domaines, dont la sécurité et la défense, l’humanitaire, l’énergie, et le nucléaire.

Puis le ministre burkinabè de la Défense, le colonel Kassoum Coulibaly, s’est rendu à Moscou en novembre pour rencontrer son homologue russe, Sergueï Choïgou.

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe Télégram

Ici https://t.me/RussAfrikinfos

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour Android

Ici http://bit.ly/russafrik

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour iOS

https://apps.apple.com/app/russafrik-infos/id1635239033

Chers lecteurs,

Notre site web et nos comptes sur les réseaux sociaux sont menacés de restriction ou d’interdiction, en raison des circonstances actuelles. Par conséquent, afin de rester informés de nos derniers contenus, il vous est possible de :

• Vous abonner à notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• Vous abonner à notre newsletter hebdomadaire par courriel

• Activer les notifications sur notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• N’oubliez surtout pas de partager au maximum nos articles et de vous abonner aussi sur notre page facebook car l’information, c’est le pouvoir.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Contacts militaires avec la Russie: « Personne ne doit dicter à l’Algérie » ses relations », déclare un enseignant-chercheur

LA REDACTION

Moscou et Bamako lutteront ensemble contre le terrorisme et le trafic d’armes

LA REDACTION

 Les liens se renforcent de plus en plus entre la Russie et le Mali

LA REDACTION

COMMENTER