Russafrik
AFRIQUE INFOSPOLITIQUE

Election présidentielle : la Guinée équatoriale accuse Paris, Washington et Madrid d’ingérence

Image 1 Image 2

Election présidentielle : la Guinée équatoriale accuse Paris, Washington et Madrid d’ingérence


La Guinée équatoriale a accusé dimanche l’Espagne, la France et les Etats-Unis d'”ingérence” dans ses élections présidentielle et législatives prévues le 20 novembre dans ce petit État d’Afrique centrale.
Malabo reproche à ces trois pays d’avoir dépêché des diplomates à un meeting de campagne d’un des deux seuls mouvements d’opposition autorisés à présenter des candidats, mais qui ne pèsent pas lourd face au Parti Démocratique de Guinée équatoriale (PDGE) du président Obiang.

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe Télégram

Ici https://t.me/RussAfrikinfos

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour Android

Ici http://bit.ly/russafrik

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour iOS

https://apps.apple.com/app/russafrik-infos/id1635239033

La campagne pour les présidentielle, législatives, sénatoriales et municipales a été officiellement ouverte jeudi dans ce petit Etat du golfe de Guinée riche de ses hydrocarbures, qui a arraché son indépendance à l’Espagne en 1968.
Il n’aura que deux challengers le 20 novembre: Andrès Esono Ondo, de la CPDS, et Buenaventura Monsuy Asumu, candidat du Parti de la Coalition Sociale-démocrate (PCSD), allié au PDGE dans les précédents scrutins.
M. Esono Ondo se présente pour la première fois, M. Monsuy Asumu pour la troisième. Il avait été candidat – un “faire-valoir” du président Obiang alors, selon l’opposition – en 2002, 2009 et 2016, ne récoltant que des miettes.

Ned Price “préoccupé” de l’arrestation des membres de l’opposition

Jeudi, dans un tweet du porte-parole du Département d’Etat Ned Price, Washington, “préoccupée par des informations sur des arrestations et le harcèlement de membres de l’opposition et de la société civile”, avait exhorté Malabo à organiser des “élections libres et justes” et encouragé le pouvoir à “promouvoir une société plus inclusive, pacifique et démocratique en permettant l’expression des diverses opinions politiques”.

Le Président Obiang détient le record mondial de longévité au pouvoir pour un chef d’État vivant monarchies exceptées et brigue un 6ème mandat à 80 ans.
Le PDGE occupe 99 des 100 sièges de l’Assemblée nationale sortante et la totalité des 55 du Sénat. Près de 428.000 électeurs sont inscrits pour le 20 novembre sur une population de 1,4 million de personnes.

Chers lecteurs,

Notre site web et nos comptes sur les réseaux sociaux sont menacés de restriction ou d’interdiction, en raison des circonstances actuelles. Par conséquent, afin de rester informés de nos derniers contenus, il vous est possible de :

• Vous abonner à notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• Vous abonner à notre newsletter hebdomadaire par courriel

• Activer les notifications sur notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• N’oubliez surtout pas de partager au maximum nos articles et de vous abonner aussi sur notre page facebook car l’information, c’est le pouvoir.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Présidentielle au Kazakhstan : le président Tokaïev nettement réélu avec plus de 81% des voix, selon les résultats préliminaires

LA REDACTION

L’Iran se positionne au Sahel après la débâcle de la France  

Emmanuel Macron accueilli au Cameroun comme un misérable

L’équipe de rédaction

COMMENTER