7.3 C
Moscou
1 avril 2023
Russafrik
CryptomonnaieECONOMIEPOLITIQUE

« Emile Parfait SIMB est un brillantissime enfant d’Afrique, roi de la crypomonnaie qu’on cherche à éliminer » dixit Jules NJAWE, Président du Patronat ‘’ Entrepreneur Panafricain’’

« Emile Parfait SIMB est un brillantissime enfant d’Afrique, roi de la crypomonnaie qu’on cherche à éliminer » dixit Jules NJAWE, Président du Patronat ‘’ Entrepreneur Panafricain’’

Plus rien ne doit être caché. La vérité et la vraie doit être connue de tous. Les multitudes acharnements contre Monsieur Emile Parfait SIMB tirent leurs sources d’un complot au plus haut sommet de la France-Afrique qui, rappelons-le n’a jamais aidé l’Afrique à sortir du sous-développement. Peu importe celui qui pense innover pour sortir le continent noir de la souffrance, il doit être abattu et jeté dans les décombres d’un feu qui ne laissera personne sur son passage.

Monsieur Emile Parfait SIMB n’est que l’Homme, que dis-je le génie qu’il faut abattre à tout prix. Son péché mignon, c’est d’avoir osé lancer une véritable machine à faire des cryptos millionnaires. Conséquences, sa tête est mise à prix. La preuve en est que depuis que la puissance colonisatrice a vu venir le danger et appréhender l’atout majeur que pourrait constituer l’adoption de la Cryptomonnaie en Afrique, bonjour les dégâts. La monnaie coloniale F CFA risque de prendre un sérieux coup.

De passage, ce mardi 12 juillet 2022, sur l’émission Ligne Rouge de la chaîne de télévision camerounaise Afrique Média, Jules NJAWE, Président du Patronat ‘’ Entrepreneur Panafricain’’ a fait de grandes révélations qui risquent de faire trembler les ennemis du développement de l’Afrique. Pour lui, le nom Emile Parfait SIMB dérange simplement parce que, quand on refuse que les intelligences africaines s’associent pour le bien du continent cela ne peut que donner ce résultat. Plus loin, Jules NJAWE pense que le cas de Emile Parfait SIMB relève de la pure désinformation. « Le cas de SIMB, il faut l’analyser en profondeur et il faut qu’on arrête la désinformation. SIMB a lancé le Limocoin depuis quatre ans, ça fonctionnait bien. Les souscripteurs recevaient leurs dividendes conformément aux contrats qui les liaient. Et puis subitement SIMB ne peux plus payer. Pas parce qu’il ne veut pas, mais parce que l’autorité de régulation a pris des dispositions pour que SIMB ne puisse plus opérer ». Jules NJAWE ajoute que : « SIMB avait un mécanisme d’échangeabilité et de transfèrement de la monnaie numérique à la monnaie fiduciaire pour pouvoir satisfaire ses contracteurs. C’est simplement ce mécanisme qui a été stoppé, coupé et interrompu par les institutions financieres Africaines gérées par les Francais… ». Après plusieurs enquêtes, le Président du Patronat ‘’ Entrepreneur Panafricain’’ a pu découvrir le pot aux roses. Jules NJAWE a compris que la supercherie est savamment orchestrée par une entreprise concurrente qui évolue également dans la Cryptomonnaie.

binance

« Une entreprise évoluant dans le même secteur d’activité du nom de Binance appartant à un chinois mais à capitaux Français est arrivée au Cameroun, a financé la Coupe d’Afrique des Nations et s’est retrouvée à combattre SIMB. C’est de la concurrence déloyale. Deux entreprises concurrentes profitant du même vide juridique, une se retrouve combattue et l’autre continue par faire des publicités. Il y a un problème » a-t-il fait savoir.

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe telegram d’information en temps réel,

Ici👉👉👉👉https://t.me/RussAfrikinfos

Et cliquez ici pour télécharger notre application:

Ici 👉👉👉👉http://bit.ly/russafrik

Toujours après avoir poussé ses recherches, Jules NJAWE a compris que Binance est l’entreprise a qui le gouvernement français a confié les études et les recherches sur l’implémentation de la Cryptomonnaie en France. « Nous constatons que Binance est présente dans tous les pays d’Afrique francophones. Donc la stratégie de Binance consiste à faire un maillage terrain pour préparer l’arrivée de la Cryptomonnaie européenne qui va être adossée au F CFA afin de continuer à assujettir les populations africaines qui vont s’intéresser aux Cryptomonnaies. Et pour que cela se fasse, il fallait détruire l’africain Emile Parfait SIMB qui a été le premier sur le segment et qui ne servait pas les intérêts de la France. » a-t-il martelé”

On se serait attendu quand même que le PDG de Binance fasse sa visite dans le premier pays Africain à avoir un cadre réglementaire et une législation dans le domaine.

Mais que NON, le bon Monsieur etait en mission commandé par la France pour les interêts français parce que simplement la centrafrique depuis l’arrivée des Russes a tourné le dos á la France et donc il faut aller encore corrompre les representants de la France en Afrique que sont le Sénegal et la Côte d’Ivoire.

Que faisait Changpeng Zhao Cz en Côte d’Ivoire ? Parlait t’il de l’exploitation ou de la transformation du Cacao avec OUATTARA?

Les ennemis de l’Afrique sont les africains eux-mêmes

C’est un secret de polichinelle. La France ne pourra pas opérer en Afrique sans l’aide des africains. L’évidence est encore là. Des africains sont tapis dans l’ombre et ne veulent pas de la réussite de leurs propres frères africains. Le cas de Monsieur Emile Parfait SIMB est plus qu’édifiant. Au cours de l’émission Ligne Rouge de la chaîne de télévision camerounaise Afrique Média, Jules NJAWE Président du Patronat ‘’ Entrepreneur Panafricain’’ n’a pas hésité à condamner cet état de chose. « Ce qui m’a choqué dans cette histoire est que des enfants d’Afrique se sont prêtés à ce jeu. Les autorités de certains pays africains se sont prêtées à ce jeu de destruction d’une intelligence africaine. C’est déplorable. Comme quoi les nègres de maison existent toujours. Pire, ils ont poussé le bouchon loin » Va-t-il conclure.

Par U. A

 

Related posts

Election présidentielle : la Guinée équatoriale accuse Paris, Washington et Madrid d’ingérence

LA REDACTION

AUX USA, BITCOIN ET LES CRYPTOMONNAIES SONT L’AVENIR DE LA FINANCE, D’APRÈS CE RAPPORT

Discours du président de l’Organisation Africaine de la Russophonie lors de la Grande Conférence Parlementaire Russie Afrique et son tête-à-tête avec le vice-président de la Douma

Laisser un commentaire