Russafrik
POLITIQUERUSSIE INFOS

Guerre en Ukraine : Possible escalade vers une troisième guerre mondiale?

Image 1 Image 2

Guerre en Ukraine : Possible escalade vers une troisième guerre mondiale?

Les dirigeants du monde entier réunis au sommet du G20 à Bali tentent de désamorcer le risque d’une escalade dans la guerre en Ukraine, qui dure depuis des mois, après qu’un missile “de fabrication russe” a frappé la Pologne, pays membre de l’OTAN, tuant deux personnes.

Le missile a atterri à l’extérieur du village polonais rural de Przewodow, à environ 6,4 kilomètres à l’ouest de la frontière ukrainienne, mardi après-midi, à peu près au moment où la Russie a lancé sa plus grande vague de tirs de missiles sur les villes ukrainiennes depuis plus d’un mois.

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe Télégram

Ici https://t.me/RussAfrikinfos

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour Android

Ici http://bit.ly/russafrik

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour iOS

https://apps.apple.com/app/russafrik-infos/id1635239033

Sur le site de l’explosion, les médias locaux ont montré une image d’un cratère et d’un véhicule agricole retourné. Les circonstances entourant l’incident, qui marque la première fois qu’un pays de l’OTAN est directement touché au cours du conflit de près de neuf mois, restent floues. On ne sait pas qui a tiré le missile, ni d’où il a été tiré précisément, bien que le ministère polonais des Affaires étrangères l’ait décrit comme étant “de fabrication russe”.

Les forces russes et ukrainiennes ont toutes deux utilisé des munitions de fabrication russe au cours du conflit, l’Ukraine ayant déployé des missiles de fabrication russe dans le cadre de son système de défense aérienne.

S’adressant aux journalistes après avoir tenu une réunion d’urgence avec les dirigeants du G7 et de l’OTAN en marge du sommet du G20, le président américain Joe Biden a déclaré que les informations préliminaires suggéraient qu’il était “improbable” que le missile ait été tiré depuis la Russie, mais qu’il était incapable de se prononcer de manière concluante tant que l’enquête n’était pas terminée.

“Nous avons convenu de soutenir l’enquête de la Pologne sur l’explosion … Et je vais m’assurer que nous comprenions exactement ce qui s’est passé”, a déclaré Joe Biden, ajoutant que les dirigeants ont exprimé leur sympathie pour la mort de deux personnes. “Ensuite, nous allons déterminer collectivement la prochaine étape de notre enquête et de notre action. L’unanimité était totale entre les personnes présentes à la table des négociations”, a-t-il ajouté.

Après la déclaration de M. Biden, un responsable militaire de l’OTAN a déclaré à CNN que le missile avait été repéré par un avion de l’Alliance volant au-dessus de l’espace aérien polonais au moment de l’explosion.

“Des informations sur les traces radar [du missile] ont été fournies à l’OTAN et à la Pologne”, a ajouté le responsable militaire de l’OTAN. Le responsable de l’OTAN n’a pas précisé qui a lancé le missile, ni d’où il a été tiré.

Le Kremlin a nié toute implication dans l’explosion, et le ministère russe de la défense a qualifié les informations diffusées par les médias polonais, qui ont été les premiers à faire état de ces décès, de “provocation délibérée visant à envenimer la situation”, selon un bref communiqué publié mardi dernier.

Il a ajouté que les photos d’épaves publiées par les médias polonais “sur la scène du village de Przewodow n’ont rien à voir avec des armes russes”.

Tout en appelant au calme, le Premier ministre polonais, M. Morawiecki, a déclaré que la Pologne allait augmenter son niveau de préparation militaire et qu’elle envisageait d’activer l’article 4 du traité de l’OTAN. L’article 4 est une méthode de consultation qui permet aux membres de l’alliance de 30 pays de soumettre une question – généralement de sécurité – à la discussion du Conseil de l’Atlantique Nord, son organe décisionnel.

Quelle que soit l’issue de l’enquête menée par la Pologne, l’incident a renforcé les préoccupations de longue date liées au risque de voir une erreur de calcul sur le champ de bataille déclencher un conflit OTAN-Russie.

Chers lecteurs,

Notre site web et nos comptes sur les réseaux sociaux sont menacés de restriction ou d’interdiction, en raison des circonstances actuelles. Par conséquent, afin de rester informés de nos derniers contenus, il vous est possible de :

• Vous abonner à notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• Vous abonner à notre newsletter hebdomadaire par courriel

• Activer les notifications sur notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• N’oubliez surtout pas de partager au maximum nos articles et de vous abonner aussi sur notre page facebook car l’information, c’est le pouvoir.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Nathalie Yamb : « Les BRICS sont la meilleure option pour un monde multipolaire »

LA REDACTION

Sénégal: Sénégal: Fin de suspense, Macky Sall ne sera pas candidat à la présidentielle sénégalaise de 2024!

L’équipe de rédaction

La République centrafricaine a manifesté son intérêt pour accueillir une base militaire russe sur son territoire

COMMENTER