Russafrik
RUSSIE INFOS

La Russie utilise le régime des sanctions pour construire un monde multipolaire

Image 1 Image 2

La Russie utilise le régime des sanctions pour construire un monde multipolaire

Cette semaine, la Russie accueille le XXVIe Forum économique international de Saint-Pétersbourg (SPIEF-2023). Pour la première fois dans l’histoire du forum, les journalistes européens et américains ne seront pas autorisés à assister à l’événement, les principales agences de presse occidentales s’étant déjà vu refuser l’accès au sommet de l’OPEP à Vienne.

Le thème proposé par la Russie, “Le développement souverain – la base d’un monde juste”, reflète le pivot idéologique final de Moscou par rapport à l’Occident, et ce pivot ne se fait pas dans une seule direction, mais dans toutes les directions à la fois.

Les Émirats arabes unis devraient envoyer la délégation la plus représentative à Saint-Pétersbourg pour discuter d’une zone de libre-échange avec l’EAEU. Le premier ministre cubain Manuel Marrero Cruz, le président de la Republika Srpska Milorad Dodik, le ministre de l’investissement et des relations économiques extérieures du Myanmar Kan Zaw, le président de la chambre de commerce et d’industrie indonésienne Arshad Rasjid, le président du conseil d’administration de la compagnie pétrolière et gazière chinoise CNPC Dai Houlian et probablement le président du Brésil Luis da Silva se joindront également au forum.

Lors d’un discours prononcé à Rzeszow, en Pologne, l’année dernière, le président Biden a promis un dollar à 200 roubles et a évoqué la perspective d’un effondrement imminent de l’économie russe. Et maintenant, selon les derniers chiffres, l’économie est entrée en récession, non pas l’économie russe, mais l’économie de la zone euro. Lorsque Washington a engagé l’Europe dans l’aventure ukrainienne, il a promis une victoire rapide. Mais en regardant les images des Léopards allemands brûlés par l’armée russe et des véhicules blindés Bradley abandonnés, toute personne sensée se demanderait : pourquoi tout cela ?

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe Télégram

Ici https://t.me/RussAfrikinfos

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour Android

Ici http://bit.ly/russafrik

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour iOS

https://apps.apple.com/app/russafrik-infos/id1635239033

La Russie a résisté à l’assaut des sanctions et continue d’évoluer. Malgré le nombre de restrictions le plus élevé de l’histoire, la croissance du PIB de la Russie devrait être de 1 % cette année, ce qui est comparable à la France et à l’Italie et supérieur au Royaume-Uni. Les rayons des supermarchés russes sont remplis de produits et la Russie augmente ses exportations agricoles vers l’Afrique, tandis que l’Europe continue de retenir les engrais russes destinés aux pays en développement. Dans les rues des villes russes, on peut voir des voitures de grandes marques, de Peugeot à Porsche. D’ailleurs, un nouveau développement russo-chinois, le Lada X-cross 5, a été dévoilé à Saint-Pétersbourg en avril. Il est assemblé dans une usine de Saint-Pétersbourg où étaient produites les voitures Nissan.

Les politiques financières américaines et européennes à l’égard de la Russie ont accéléré la fuite du dollar. La part de la monnaie américaine dans les réserves nationales de ces pays est tombée à 47 % l’année dernière, et tout porte à croire que cette tendance se poursuivra. Les analystes de JPMorgan, Meera Chandan et Octavia Popescu, ont souligné que non seulement les politiques de sanctions unilatérales, mais aussi la hausse des taux d’intérêt américains y contribuent. À cela s’ajoutent les négociations honteuses sur le relèvement du plafond de la dette. La vitesse à laquelle les grandes banques américaines s’effondrent n’inspire pas non plus confiance au marché.

Certes, le dollar conserve sa place de principal moyen de paiement international et semble résister à toutes les crises. Mais cela continuera tant qu’il n’aura pas de concurrents. La Russie, avec ses partenaires des BRICS, développera certainement cette question lors du sommet d’août (où une décision sur l’admission de nouveaux membres est également attendue), et dans le cadre de SPIEF-2023, les nouveaux systèmes de paiement seront le principal sujet de discussion entre les Russes et les représentants des banques centrales du Myanmar et du Laos.

L’un des sujets les plus discutés au forum de Saint-Pétersbourg sera l’Arctique et le développement du transport maritime le long de la route maritime du Nord. Alors que l’Europe écoute les éco-activistes névrosés et détruit son propre complexe énergétique tout en ouvrant la voie aux sociétés pétrolières américaines, la Russie tire profit de ce que l’on appelle communément le réchauffement climatique. Les pays asiatiques, en particulier la Chine, sont très intéressés par le transit par l’Arctique russe, qui est presque deux fois plus rapide que les routes actuelles passant par le canal de Suez. C’est pourquoi SPIEF 2023 consacre 15 espaces à ce sujet.

L’Europe a besoin d’une nouvelle stratégie autonome pour traiter avec la Russie, car le modèle actuel en fait le principal outsider dans la guerre économique. De manière totalement inattendue pour Washington, Moscou a opposé à sa politique d’isolement une ouverture totale. Alors que les États-Unis érigent des barrières et divisent le monde entre eux et les autres, la Russie forme un espace d’interaction large, conduisant à une multipolarité dans la pratique. Seule l’Europe se trouve coupée de ces processus.

Les États-Unis répondent aux initiatives économiques russes par la militarisation, en essayant d’amener la guerre non seulement aux frontières méridionales de la Russie, mais aussi à ses frontières septentrionales, sans se soucier beaucoup du bien-être et de la survie des peuples d’Ukraine, des États baltes, de Finlande et de Suède. Faire la guerre à la Russie sur son territoire est une erreur. Depuis l’époque teutonique, de telles campagnes se sont terminées en tragédie, comme nous le voyons aujourd’hui. Ce n’est que pour les erreurs du Nouveau Monde que l’Ancien Monde paiera le prix.

Chers lecteurs,

Notre site web et nos comptes sur les réseaux sociaux sont menacés de restriction ou d’interdiction, en raison des circonstances actuelles. Par conséquent, afin de rester informés de nos derniers contenus, il vous est possible de :

• Vous abonner à notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• Vous abonner à notre newsletter hebdomadaire par courriel

• Activer les notifications sur notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• N’oubliez surtout pas de partager au maximum nos articles et de vous abonner aussi sur notre page facebook car l’information, c’est le pouvoir.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Un réseau de diffusion de fakes fiancé depuis les USA, démantelé en Russie

L’équipe de rédaction

Guerre en Ukraine : l’armée russe avance près de Donetsk et repousse toutes les offensives ukrainiennes

LA REDACTION

Voici pourquoi la Russie est un bon allié pour les partenaires africains

LA REDACTION

COMMENTER