Russafrik
ECONOMIE

Le principal indice boursier a grimpé de 600% dans ce pays d’Afrique australe

Image 1 Image 2

Le principal indice boursier a grimpé de 600% dans ce pays d’Afrique australe

Le principal indice boursier zimbabwéen a été multiplié par sept depuis janvier, selon Bloomberg. Bonne ou mauvaise nouvelle? L’agence explique ce phénomène par plusieurs facteurs économiques dont l’effondrement du dollar zimbabwéen.

Depuis le début de l’année, le principal indice boursier zimbabwéen, ZSE All Share, a pris 600%, rapporte Bloomberg.

Le 6 juin, le ZSE All Share a augmenté de 11,22%, à 136.289,88 points, poussant la bourse du Zimbabwe (Zimbabwe Stock Exchange) à suspendre les opérations pendant 30 minutes pour permettre au marché de “se calmer”. Pour rappel, le 31 décembre 2022, l’indice n’avait atteint que quelque 19.500 points.

Selon Bloomberg, les courtiers s’attendent à ce que cette tendance à la hausse s’accentue, puisque la population n’a pas beaucoup d’outils alternatifs pour protéger son argent contre l’inflation et la dépréciation de la monnaie nationale.

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe Télégram

Ici https://t.me/RussAfrikinfos

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour Android

Ici http://bit.ly/russafrik

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour iOS

https://apps.apple.com/app/russafrik-infos/id1635239033

Le dollar zimbabwéen en détresse

Le dollar RTGS (“règlement brut en temps réel”), anciennement appelé dollar du Zimbabwe, a été remis en circulation en 2019. Pendant dix ans, la monnaie nationale n’avait pas été utilisée au profit d’un panier de monnaies étrangères (dollar américain, dollar australien, livre sterling, euro, roupie indienne, pula du Botswana, rand sud-africain et yuan chinois).

Selon le taux de change officiel, un dollar US s’échange actuellement contre 3.673 dollars RTGS. Sur le marché noir, un billet vert se vend pour 3.900- 4.000 ZWD faisant ainsi preuve d’une dévaluation de 60% de la devise nationale au cours du dernier mois.

Début mai, le dollar zimbabwéen s’était déprécié de 40% face au dollar américain, s’échangeant à 1.070 sur le marché officiel, contre entre 1.500 et 2.300 sur le marché noir, rapportait Bloomberg.

Le gouvernement prend des mesures

Début mai, le gouvernement a pris une mesure inhabituelle pour maîtriser l’inflation et sécuriser l’investissement comme l’épargne. La banque centrale du pays a émis une monnaie numérique adossée au cours de l’or.

Ces tokens s’échangent pour un prix minimum de dix dollars pour les particuliers et de 5.000 dollars pour les entreprises. L’initiative vise à réduire la demande en dollars américains, très recherchés en cette saison de commercialisation du tabac, qui voyait l’arrivée sur le marché de devises étrangères.

En 2022, les autorités du pays avaient mis en circulation des pièces d’or baptisées Mosi-oa-Tunya, (“La fumée qui tonne”) en référence aux spectaculaires chutes Victoria, pour tenter d’enrayer l’engouement pour le dollar américain. Selon les médias, les plus riches, et surtout les entrepreneurs, achètent ces pièces à 1.800 dollars l’unité pour protéger la valeur de leurs avoirs.

Chers lecteurs,

Notre site web et nos comptes sur les réseaux sociaux sont menacés de restriction ou d’interdiction, en raison des circonstances actuelles. Par conséquent, afin de rester informés de nos derniers contenus, il vous est possible de :

• Vous abonner à notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• Vous abonner à notre newsletter hebdomadaire par courriel

• Activer les notifications sur notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• N’oubliez surtout pas de partager au maximum nos articles et de vous abonner aussi sur notre page facebook car l’information, c’est le pouvoir.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Mathias Imbach, CEO Sygnum Bank : “Aujourd’hui, les cryptos prouvent qu’elles sont une classe d’actifs à part entière”

L’équipe de rédaction

Fin annoncée de Thether (USDT) sur Binance : voici ce que vous devez savoir

UK growth figures raise chance of rate rise

admin4231

COMMENTER