Russafrik
POLITIQUE

Le sort de la France en Afrique se joue dans le Donbass, selon  un chercheur russe

Image 1 Image 2

Le sort de la France en Afrique se joue dans le Donbass, selon  un chercheur russe

Emmanuel Macron

 

 

Il y a 10 ans, l’opération Serval était lancée au Mali. Aujourd’hui en perte d’influence en Afrique, la France tente de sauver les meubles. N’est-il pas trop tard? Le chercheur russe Vassily Filippov donne son analyse pour Zone de Contact.

Une arrivée triomphale qui s’est transformée en un terrible fiasco pour Paris. Un journal français est récemment revenu sur les raisons des échecs des opérations militaires de l’Hexagone, en désignant comme coupable la Russie. Vassily Filippov, docteur en sciences historiques, chercheur en chef à l’Institut d’études africaines auprès de l’Académie des sciences de Russie, suggère d’aller chercher les réponses ailleurs:

« Pour comprendre ce qu’il s’est passé maintenant, nous devons nous tourner vers le couple coup d’Etat au Mali en 2012. Voici les racines de tous les échecs ultérieurs de la France. Le capitaine Sanogo qui a organisé ce coup d’État militaire, apparemment, n’était pas une personnalité indépendante et a simplement fait ce qu’on lui avait demandé de faire. »

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe Télégram

Ici https://t.me/RussAfrikinfos

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour Android

Ici http://bit.ly/russafrik

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour iOS

https://apps.apple.com/app/russafrik-infos/id1635239033

Le putsch inspiré par la France aurait conduit à la triste situation d’aujourd’hui. Interrogé sur les récentes révélations du journaliste français Rémi Carayol concernant l’existence d’une prison secrète   utilisée par l’armée française à Gao, l’historien estime que ce genre de crimes n’a rien de nouveau.

« Cette publication n’aura pas beaucoup d’écho. En gros, c’est ce que la France a fait pendant toutes les années après l’effondrement de l’empire colonial dans les États où son influence est restée forte. Dans ces pays, la France n’a cessé d’organiser des assassinats politiques, des expéditions punitives, des coups d’État pour mettre ses protégés à la présidence. »

Mais, selon M.Filippov, Paris ne reconnaîtra pas ses erreurs: une telle confession serait un fiasco. Résultat, la France, en perte d’influence en Afrique, a mis en œuvre des moyens pour contre-attaquer, notamment sur le champ médiatique. Une guerre de l’information et peut-être même une guerre brûlante attendrait les pays africains dans un futur proche. Toutefois, pour M.Filippov, l’avenir de l’Hexagone est lié aux développements dans une autre partie du monde.

« Aujourd’hui, le destin de la France se joue, me semble-t-il, dans le Donbass. Le bien-être de la France en Afrique et la rapidité de son exode des pays africains dépendent de la façon dont cette histoire se termine. Même les journalistes français écrivent que la France ne pourra pas résister à la puissance économique de la Chine et à la puissance militaire de la Russie, à cette alliance. »

Chers lecteurs,

Notre site web et nos comptes sur les réseaux sociaux sont menacés de restriction ou d’interdiction, en raison des circonstances actuelles. Par conséquent, afin de rester informés de nos derniers contenus, il vous est possible de :

• Vous abonner à notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• Vous abonner à notre newsletter hebdomadaire par courriel

• Activer les notifications sur notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• N’oubliez surtout pas de partager au maximum nos articles et de vous abonner aussi sur notre page facebook car l’information, c’est le pouvoir.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Sommet des BRICS : L’Afrique du Sud songe à un format mixte ; les détails

LA REDACTION

Énergie : la France reconnaît finalement l’impact de la Russie

LA REDACTION

Renforcement des liens diplomatiques : le Mali accueille de nouveaux Ambassadeurs

COMMENTER