Russafrik
DERNIÈRES NOUVELLES

L’opérateur russe Vimpelcom condamné à une amende pour avoir diffusé un “film LGBT” sans classification 18+

Image 1 Image 2

L’opérateur russe Vimpelcom condamné à une amende pour avoir diffusé un “film LGBT” sans classification 18+

L’opérateur russe de téléphonie mobile et de services de streaming Vimpelcom a été condamné mercredi à une amende pour n’avoir pas classé 18+ un film faisant référence aux relations LGBT, ont rapporté les agences de presse russes depuis un tribunal de Moscou.

La Russie a durci ses lois anti-LGBT l’année dernière, permettant aux autorités d’infliger une amende à toute personne ou organisation ayant fait la promotion de l’homosexualité en public, en ligne, dans des films, des livres ou des publicités.

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe Télégram

Ici https://t.me/RussAfrikinfos

Cliquez ici pour télécharger notre application pour Android

Ici http://bit.ly/russafrik

Cliquez ici pour télécharger notre application pour iOS

https://apps.apple.com/app/russafrik-infos/id1635239033

Vimpelcom a été condamné à une amende d’un million de roubles (10 401 dollars) pour avoir distribué le film “Little Italy”, qui contient des scènes LGBT, sans l’étiqueter “18+”, a rapporté l’agence de presse RIA.

Kinopoisk, propriété du géant technologique Yandex, et le site de streaming Ivi ont été sanctionnés pour la même raison au cours des dernières semaines.

Vimpelcom, qui fournit des services mobiles sous la marque Beeline et exploite le site de streaming Beeline TV en Russie, n’a pas répondu à une demande de commentaire de Reuters.

L’entreprise n’a pas reconnu sa culpabilité, a rapporté RIA, citant son représentant au tribunal. L’avocat de Vimpelcom a déclaré que Beeline TV était disponible sur abonnement.

“Chaque abonné sait ce qu’il choisit et ce qu’il regarde, il n’y a pas d’accès généralisé”, a déclaré l’avocat.

Les législateurs russes affirment que les lois russes sont nécessaires pour protéger la société de ce qu’ils considèrent comme des “valeurs occidentales” décadentes.

Les groupes de défense des droits de l’homme estiment que ces lois sont conçues pour rendre illégales les représentations des lesbiennes, des homosexuels, des bisexuels et des transsexuels (LGBT) dans la vie publique.

Chers lecteurs,

Notre site web et nos comptes sur les réseaux sociaux sont menacés de restriction ou d’interdiction, en raison des circonstances actuelles. Par conséquent, afin de rester informés de nos derniers contenus, il vous est possible de :

• Vous abonner à notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• Vous abonner à notre newsletter hebdomadaire par courriel

• Activer les notifications sur notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• N’oubliez surtout pas de partager au maximum nos articles et de vous abonner aussi sur notre page facebook car l’information, c’est le pouvoir.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Opération militaire russe en Ukraine : Voici ce que l’Ukraine a perdu en 24h

LA REDACTION

Dépassé par Moscou en matière de fabrication d’armes, l’Occident se livre à l’espionnage industriel

LA REDACTION

 Enfin ! L’Afrique du Sud déballe tout concernant sa position sur le dossier ukrainien

LA REDACTION

COMMENTER