Russafrik
POLITIQUERUSSIE INFOS

Malgré les sanctions, la Russie a exporté plus de 10 tonnes de céréales vers ses pays amis

Image 1 Image 2

Malgré les sanctions, la Russie a exporté plus de 10 tonnes de céréales vers ses pays amis


Les obstacles aux exportations de céréales et d’engrais russes ne sont pas levés, a déploré le chef de la diplomatie russe lors du G20. En revanche, Moscou a déjà exporté 10,5 tonnes de céréales, “environ 60% vers l’Asie et quelque 40% vers des pays africains.”

La Russie reste confrontée à des obstacles entravant l’exportation de son blé et de ses engrais en dépit des accords obtenus à Istanbul, estime Sergueï Lavrov.

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe Télégram

Ici https://t.me/RussAfrikinfos

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour Android

Ici http://bit.ly/russafrik

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour iOS

https://apps.apple.com/app/russafrik-infos/id1635239033

« Toutes les promesses [sur les exportations des céréales et engrais russes] ont été exposées. J’espère qu’elles seront tenues. Du moins, le secrétaire général de l’ONU a juré aujourd’hui que c’était une question prioritaire pour lui », a-t-il déclaré aux journalistes à l’issue du sommet du G20.

Il a ajouté qu’Antonio Guterres lui avait assuré sa disposition à respecter les exigences de la Russie relatives à l’accord céréalier, bien que des résultats concrets n’aient pas été obtenus.

Il faut que les promesses soient mises en pratique
“Aujourd’hui le secrétaire général a évoqué les promesses qui lui avaient été faites, y compris sur papier, par les États-Unis et l’Union européenne. De bonnes intentions y sont exposées. Si elles sont réalisées, les obstacles aux exportations de nos engrais et céréales seront levés. Mais le problème n’est pas dans les papiers, il est dans la question de savoir comment les promesses seront mises en pratiques”, a indiqué M. Lavrov.

Il a ajouté que “malgré tous les problèmes et sanctions, la Russie a déjà exporté 10,5 tonnes de céréales, dont du blé pour quelque huit millions de tonnes”.
Prévenir des provocations ukrainiennes
Le ministre n’a pas manqué de prévenir contre les provocations ukrainiennes dans le cadre de l’accord dont se rendaient compte les pays occidentaux et la Turquie.
Il a rappelé que la Russie s’était provisoirement retirée de l’accord après sa violation par la partie ukrainienne.

« Nos collègues turcs et nos collègues occidentaux comprennent aussi qu’ils doivent retenir l’Ukraine contre les actions inacceptables de ce genre [l’utilisation du couloir humanitaire pour le transfert des céréales à des fins militaires », a-t-il signalé.
« Lorsque les forces armées ukrainiennes ont utilisé le couloir humanitaire pour l’exportation de céréales à des fins militaires, nous avons suspendu cette opération. Ensuite, les Ukrainiens ont confirmé qu’ils ne le feraient plus. »

Chers lecteurs,

Notre site web et nos comptes sur les réseaux sociaux sont menacés de restriction ou d’interdiction, en raison des circonstances actuelles. Par conséquent, afin de rester informés de nos derniers contenus, il vous est possible de :

• Vous abonner à notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• Vous abonner à notre newsletter hebdomadaire par courriel

• Activer les notifications sur notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• N’oubliez surtout pas de partager au maximum nos articles et de vous abonner aussi sur notre page facebook car l’information, c’est le pouvoir.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Chine : cette statistique qui inquiète les autorités

LA REDACTION

Afrique : à l’ONU, la Chine lance un appel à l’aide pour ces régions

LA REDACTION

“L’ALLEMAGNE EXIGE QUE LA SERBIE FASSE UN CHOIX ENTRE L’UE ET LA RUSSIE”, ÉCRIT L’ÉDITION ALLEMANDE DE WELT.

LA REDACTION

COMMENTER