Russafrik
AFRIQUE INFOSCryptomonnaieECONOMIEPOLITIQUE

RFI: un instrument de chantage au service de la déstabilisation de l’Afrique 

Image 1 Image 2

RFI: un instrument de chantage au service de la déstabilisation de l’Afrique 

Son modus operandi est un secret de polichinelle . Radio France Internationale est à son fondement une arme française de règlement de compte Aux chefs d’État Africain qui ne jouent pas le jeu de la France où qui ne mettent pas à sa disposition des mallettes d’argent. Ici la déontologie du métier n’a plus de place , seuls les intérêts de la France guident la pratique. Les chefs d’États Africains s’étant assagis , la radio aux ordres à commencé à péricliter . Ce d’autant plus qu’elle est soutenue entre autres financièrement par la mafia qu’entretien la France autour du franc CFA.

Cliquez sur ce lien et intégrez notre groupe Télégram pour suivre l’actualité africaine

Cliquez ici:https://t.me/LACEMAC

Cliquez sur ce lien pour télécharger notre application pour Android http://bit.ly/lacemac

Pour iOS: https://apps.apple.com/app/lacemac-infos/id1633092145

Seuls les Africains lucides ont donc compris le sens de l’article rendu publique, ce 24 Août 2022 par radio France internationale .un article incendiaire et diffamatoire contre un homme d’affaire et le tout premier Africain à créer une monnaie électronique ( cryptomonnaie). Le camerounais Émile Parfait Simb a fait l’objet d’une campagne de lynchage avec pour objectif le discréditer . Le texte a laissé transparaître une haine viscérale contre le patron de liyeplimal . Qu’est ce qui aurait pu justifier un tel acharnement ? Était ce un texte journalistique ou l’ Expression de la haine d’un pays vis à vis d’un ennemi ?
 En effet , Émile parfait Simb représente un danger pour les intérêts de la France depuis l’acceptation par la République centrafricaine de migrer vers le bitcoin comme choix monétaire alternatif.
Le bitcoin comme menace des intérêts français en RCA
Il ne fait l’ombre d’aucun doute que l’avènement et l’utilisation des monnaies électroniques dans les économies de l’Afrique centrale portent atteinte au Franc CFA et surtout à la France qui a tout à perdre avec la disparition de sa monnaie coloniale. Si la mise sur pied de l’ambitieux projet visant à mettre fin à la pauvreté en Afrique avec Liyeplimal, ne dérangeait personne, c’est simplement parce qu’il ne concernait encore que les individus et donc rien à voir avec les Etats. Et c’est avec la découverte du projet visant à faire adopter la cryptomonnaie par les États Africains et en l’occurrence la RCA que Émile parfait Simb est devenu pour la France un ennemi à abattre.
Non seulement le patron de Global Investissement Trading est présenté comme le conseiller du président Touadera en la matière , sa propre monnaie le limocoin s’illustre comme allié du bitcoin déjà fonctionnel en RCA. Le FMI a montré comment la cryptomonnaie est un risque pour les économies africaines, les instances financières de la CEMAC ne veulent même pas entendre parler alors que le contexte international est favorable pour le développement des monnaies électroniques.
Malgré tout, , Le Sango cryptomonnaie local commence à gagner du terrain au grand dam de la monnaie coloniale. L’entrée en scène de RFI dans ce débat économique est donc d’un double enjeu, d’abord , trouver le moyen de protéger les intérêts de la France et ensuite , trouver le moyen d’intéresser l’homme d’affaires Émile parfait Simb et de lui tendre la facture. Cette deuxième hypothèse ayant affiché ses limites , il fallait activer l’arme fatale , car pendant longtemps, Radio France Internationale s’est enrichi sur les économies des États africains et des Hommes d’affaires en quête de visibilité.
Tous ceux qui veulent investir en Afrique passent inéluctablement par les services de RFI qui profite de la naïveté de certains pour rependre ses arnaques. De telle sorte que, tous ceux qui ne passent pas par la caisse , véritable comptoir, subissent le même sort que celui que connait Émile Parfait Simb actuellement.
Le Président Ali Bongo en sait quelques choses surtout avec le coup reçu en 2014 ; Pierre Péan ,le Président Paul Biya ont belle mémoire de la verve diffamatoire de RFI et surtout sur ses techniques d’arnaque. Le dernier cas en date étant la chronique de Michel Placca sur les voyages du Président Biya en Occident.
Il ne fait donc l’ombre d’aucun doute que les aboiements à répétition de RFI sur la personne d’Émile Parfait Simb constituent une vieille technique occidentale mise en œuvre depuis la période de l’esclavage et qui consiste à monter les Africains entre eux et pendant qu’ils s’entre-tuer, arrivera un troisième larron (La France ) qui saisira maître Aliboron. Le plus ridicule dans l’affaire étant ces journaliste Africains aux services de ce média voyou pour combattre leurs propres frères.
Vigilance.
Image 1 Image 2

EN RELATION

Voici ce que risque l’Afrique si l’accord céréalier n’est pas prolongé

Les équipes armées “patriotes” sont prêtes à agir contre Zelensky chez eux en Ukraine

LA REDACTION

Voici les hommes d’affaires les plus riches d’Afrique, selon Bloomberg

LA REDACTION

COMMENTER