Russafrik
DERNIÈRES NOUVELLES

Russie : L’opposant Alexeï Navalny risque 35 ans de prison

Image 1 Image 2

Russie : L’opposant Alexeï Navalny risque 35 ans de prison

Alexeï Navalny, qui vient de fêter son 47e anniversaire en prison, encourt jusqu’à trente-cinq années de détention dans le procès pour « extrémisme » qui s’ouvre lundi 19 juin.

L’opposant russe Alexeï Navalny fêtait son anniversaire en prison. Ce jour-là, il publiait un message sur l’application Telegram. Il y racontait ses échanges avec le psychologue de la prison, qui s’étonnait de sa bonne humeur, malgré seize séjours au mitard. « Bien sûr, je préférerais ne pas me réveiller dans cette niche pour chiens, mais petit-déjeuner avec ma famille, écrivait-il. Mais la vie est ainsi faite que l’on ne pourra faire advenir le progrès que si certains sont prêts à payer le prix de leurs convictions. Plus ces gens seront nombreux, plus le prix de chacun sera faible. »

Faut-il croire qu’il est si seul, alors, Alexeï Navalny, pour encourir aujourd’hui jusqu’à trente-cinq ans de prison ? Ce lundi 19 juin s’ouvre un nouveau procès dans la prison de Melekhovo, où il est détenu. Les chefs d’accusation sont graves et fantasques : « création d’un groupe extrémiste », « appel à l’extrémisme », « financement de l’extrémisme », « implication de mineurs dans des activités criminelles », et même « réhabilitation du nazisme ». Le tout étalé dans un dossier de 3 828 pages, que les avocats de l’opposant ont à peine eu le temps d’étudier.

À La Croix, ce sont plus de 100 journalistes qui travaillent à fournir une information de qualité précise et vérifiée.

Bête noire de Vladimir Poutine du fait de ses enquêtes fracassantes sur la corruption du régime russe et de l’organisation de manifestations massives contre le Kremlin, Alexeï Navalny a été arrêté en janvier 2021 à son retour à Moscou, après une hospitalisation en Allemagne suite à un empoisonnement au moyen d’un agent neurotoxique qu’il impute aux autorités russes. Cette absence du territoire russe lui a valu à son retour une première condamnation à deux ans et demi de prison pour violation de son contrôle judiciaire. Incarcéré, il a appris en prison l’invasion de l’Ukraine le 24 février 2022, qu’il critique sévèrement.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Des Français fatigués des agissements de Macron manifestent contre les livraisons d’armes à l’Ukraine ; les détails

LA REDACTION

OCS : L’Arabie saoudite se dirige vers le bloc russo-chinois

LA REDACTION

Gros exploit des forces russes : des fraudeurs impliqués dans des vols via les centres d’appels ukrainiens arrêtés

LA REDACTION

COMMENTER