Russafrik
DERNIÈRES NOUVELLES

Sommet des BRICS : Vladimir Poutine ne rendra pas en Afrique du Sud

Image 1 Image 2

Sommet des BRICS : Vladimir Poutine ne rendra pas en Afrique du Sud

Vladimir Poutine ne se rendra pas au sommet des BRICS en Afrique du Sud, prévu en août. L’État y sera représenté par Sergueï Lavrov, comme l’a fait savoir ce 19 juillet la présidence sud-africaine.

Le ministre russe des Affaires étrangères représentera Moscou lors du sommet des BRICS en Afrique du Sud, a déclaré ce 19 juillet le bureau du Président sud-africain.
“D’un commun accord, le Président Poutine ne participera pas au sommet. La Russie sera représentée par le ministre des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov”, a précisé la source dans un communiqué.

Le Kremlin a confirmé la présence du chef de la diplomatie russe à l’événement. Le Président y prendra part en visioconférence, ce sera une “participation à part entière”, a précisé Dmitri Peskov à Sputnik.
Selon la présidence sud-africaine, les dirigeants du Brésil, de l’Inde et de la Chine participeront aussi à ce sommet.

Participation du Président russe au sommet des BRICS.

Fin juin, le porte-parole de la présidence sud-africaine Vincent Magwenya a indiqué que Cyril Ramaphosa était en consultations finales avec les autres chefs d’État des BRICS quant à la liste définitive des participants au sommet du groupe.
M.Magwenya a alors précisé qu’à l’issue de ces consultations M.Ramaphosa ferait savoir si le Président russe assisterait à l’événement.

En tant que signataire du Statut de Rome, l’Afrique du Sud est obligée d’exécuter le mandat de la CPI et d’arrêter Vladimir Poutine. Or, M.Magwenya a déclaré que ce n’était plus un problème.
Le prochain sommet des BRICS se tiendra à Johannesburg du 22 au 24 août. Le Président Ramaposa a envoyé des invitations au sommet à tous les dirigeants des pays du groupe.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Le Parlement britannique adopte le projet sur l’expulsion de migrants au Rwanda

LA REDACTION

Forum Armée 2023 : Voici les armes russes qui seront exposées

LA REDACTION

Urgent : Plus de 3.000 civils tués, ont été retrouvés à Marioupol après sa libération par la Russie

LA REDACTION

COMMENTER