Russafrik
DERNIÈRES NOUVELLES

Urgent : L’ambassadeur de l’UE au Soudan agressé, les combats toujours violents

Image 1 Image 2

Urgent : L’ambassadeur de l’UE au Soudan agressé, les combats toujours violents

Le moment est critique. L’ambassadeur de l’Union européenne (UE) au Soudan a été “agressé ” chez lui ce jour, a révélé le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell cité par ‘’Les dépêches de Brazzaville’’.

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe Télégram

Ici https://t.me/RussAfrikinfos

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour Android

Ici http://bit.ly/russafrik

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour iOS

https://apps.apple.com/app/russafrik-infos/id1635239033

« Il y a quelques heures, l’ambassadeur de l’UE au Soudan a été agressé dans sa résidence », a-t-il tweeté. Conformément à la Convention de Vienne, Josep Borrell dénonce « une violation flagrante » car, ce texte confie aux autorités nationales la sécurité des personnels et installations diplomatiques.
Depuis quelques jours, le Soudan est en guerre. « Une intense fumée noire et au loin, des tirs et des explosions : Khartoum, la capitale soudanaise est le théâtre depuis trois jours d’intenses combats entre l’armée régulière et les paramilitaires. Des affrontements qui ont déjà coûté la vie à près de 200 civils et fait 18000 blessés », décrit euronews.

Lutte de pouvoir
Les deux généraux les plus puissants du Soudan se battent pour le pouvoir, ce qui donne lieu à violents affrontement. Il s’agit du chef de l’armée Abdel Fattah al-Burhane, « qui dirige de facto le pays, et son numéro deux, le général Mohamed Hamdane Daglo, à la tête des Forces de soutien rapide, une puissante force paramilitaire ».
L’Union Européenne avait appelé en vain à un cessez-le-feu “afin de permettre une médiation”. « L’UE s’emploie à persuader les deux parties de la nécessité d’une pause humanitaire et à encourager le dialogue”, déclarait le chef de la diplomatie européenne.
« La situation est très changeante. Il est difficile d’évaluer dans quel sens l’équilibre évolue », a reconnu le chef de la mission de l’ONU au Soudan, Volker Perthes.
Les deux généraux aujourd’hui en lutte avaient quand même évincé ensemble les civils du pouvoir lors du putsch d’octobre 2021.

Chers lecteurs,

Notre site web et nos comptes sur les réseaux sociaux sont menacés de restriction ou d’interdiction, en raison des circonstances actuelles. Par conséquent, afin de rester informés de nos derniers contenus, il vous est possible de :

• Vous abonner à notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• Vous abonner à notre newsletter hebdomadaire par courriel

• Activer les notifications sur notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• N’oubliez surtout pas de partager au maximum nos articles et de vous abonner aussi sur notre page facebook car l’information, c’est le pouvoir.

Image 1 Image 2

EN RELATION

G20 : une poignée de pays ne doivent pas dicter à toute la planète la conduite à tenir, estime un diplomate congolais

LA REDACTION

Fourniture des avions de combat F-16 à l’Ukraine : La Russie durcit le ton et menace

LA REDACTION

Opération militaire russe : Voici ce que l’Ukraine a perdu en 24h

LA REDACTION

COMMENTER