Russafrik
POLITIQUE

Accord céréalier : Moscou met la pression sur l’Occident ; les détails

Image 1 Image 2

Accord céréalier : Moscou met la pression sur l’Occident ; les détails

La reconduction de l’accord céréalier après le 18 mars dépendra des résultats de la réalisation du mémorandum entre la Russie et l’Onu concernant les exportations, selon le ministère russe des Affaires étrangères.

Le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Verchinine a déclaré par téléphone à la secrétaire générale de la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (CNUCED) Rebeca Grynspan la condition à laquelle serait reconduit l’accord sur les céréales.

La prorogation dépend de la réalisation du mémorandum entre la Russie et l’Onu concernant la  Suppression des restrictions qui entravent l’exportation de produits agricoles et d’engrais russes sur les marchés mondiaux, rapporte le ministère russe des Affaires étrangères à l’issue de l’entretien téléphonique du 2 février.

“Il a été confirmé que la décision sur la reconduction de l’initiative de la mer Noire relative aux exportations de denrées ukrainiennes qui expire le 18 mars sera prise en fonction des résultats concrets de la réalisation dudit mémorandum”, a indiqué le ministère.

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe Télégram

Ici https://t.me/RussAfrikinfos

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour Android

Ici http://bit.ly/russafrik

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour iOS

https://apps.apple.com/app/russafrik-infos/id1635239033

Les livraisons russes pour la sécurité alimentaire

La discussion de la mise œuvre du mémorandum a été poursuivie. “Il a été signalé que le rétablissement des livraisons, sans obstacles, des engrais et denrées russes sur les marchés mondiaux, perturbées par les sanctions unilatérales illégitimes des États-Unis et de l’UE, servait à assurer la sécurité alimentaire mondiale, à diminuer la menace de faim et à soutenir des pays nécessiteux d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine“, résume le communiqué.

Efforts turcs

Le ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu a raconté à son homologue argentin Santiago Cafiero comment la Turquie contribuait à la prorogation de l’accord.

La Turquie déploie des efforts pour que l’accord céréalier se déroule sans problèmes… L’accord déjà reconduit à deux reprises expire à la mi-mars. Nous déployons des efforts pour le proroger. Nous savons à quel point c’est important pour la sécurité alimentaire internationale et pour les pays nécessiteux   “, a-t-il indiqué.

Un accord signé en juillet dernier

L’accord permettant d’exporter les céréales ukrainiennes par la mer Noire depuis des ports d’Ukraine signé le 22 juillet dernier était accompagné d’un mémorandum entre l’Onu et la Russie, prévu pour une durée de trois ans. En vertu du document, les Nations unies devaient être impliquées dans les travaux visant à supprimer les restrictions antirusses qui entravaient l’exportation de produits agricoles et d’engrais sur les marchés mondiaux.

Chers lecteurs,

Notre site web et nos comptes sur les réseaux sociaux sont menacés de restriction ou d’interdiction, en raison des circonstances actuelles. Par conséquent, afin de rester informés de nos derniers contenus, il vous est possible de :

• Vous abonner à notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• Vous abonner à notre newsletter hebdomadaire par courriel

• Activer les notifications sur notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• N’oubliez surtout pas de partager au maximum nos articles et de vous abonner aussi sur notre page facebook car l’information, c’est le pouvoir.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Donald Trump attaque Emmanuel Macron sur sa visite en Chine et ses propos sur Taïwan

LA REDACTION

France : après les échecs en Afrique, Macron vire un haut responsable

LA REDACTION

Les armes fournies à Kiev par l’Occident réapparaissent déjà en Afrique et en Europe, selon Moscou

LA REDACTION

COMMENTER