Cabale contre Émile Parfait Simb ou les pleurs du mbolé de jeun’afrik

Cabale contre Émile Parfait Simb ou les pleurs du mbolé de jeun’afrik

Pour s’être vu refuser par le promoteur de Liyeplimal la proposition à lui adressée par le journal français concernant la réalisation d’un reportage à 100 000 euros, le jeune entrepreneur camerounais ROI des crypto monnaie d’après eux même dans un ressent article, plus que jamais voué aux gémonies à travers une cabale bien orchestrée dont il fait l’objet comme le témoignent les dernières sorties de ce journal partenaire de la prédation française.

Cliquez sur ce lien et intégrez notre groupe Telegram afin de ne rien perdre sur cette actualité de cryptomonnaie qui défraye la chronique depuis bientôt 9 ans.

Cliquez ici:👇👇👇👇

https://t.me/RussAfrikinfos

Une attitude qui ne devrait pas surprendre les observateurs avertis lorsque l’on sait que ce magazine n’est africain que de nom puisque faisant partie des médias en charge de la désinformation de l’opinion africaine par le quai d’Orsay auprès duquel il émarge depuis sa création.

Spécialisé dans le chantage des dirigeants africains contre prélèvement d’importantes sommes d’argent, ce journal créé par Bechir Ben Yamed est un support stratégique de pérennisation de l’impérialisme français en Afrique francophone avec son lot de pillage des ressources naturelles et humaines sans contrepartie pour nos peuples.

C’est d’ailleurs la principale motivation de l’acharnement de sa rédaction contre le président Touadera et tous ceux qui l’accompagnent dans la réalisation de son projet révolutionnaire de s’approprier désormais les devises issues de l’exportation des matières premières de son pays, la République Centrafricaine dont la souveraineté monétaire est prise en otage par le francs des colonies françaises d’Afrique depuis le 25 décembre 1945.

Le temps restant le véritable Maitre de l’histoire, nous verons ensemble ce que cette cabale produira comme effet lorsqu’on connait la ténacité de ce jeune camerounais qui n’est pas prêt à baisser les bras face à ce qu’il considère comme revolution monétaire en Afrique.

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.