Russafrik
POLITIQUE

CPI : Trois pays africains sollicitent une enquête sur les attaques d’Israël à Gaza

Image 1 Image 2

CPI : Trois pays africains sollicitent une enquête sur les attaques d’Israël à Gaza

L’Afrique du Sud, le Bangladesh, la Bolivie, les Comores et Djibouti ont conjointement sollicité la Cour Pénale Internationale (CPI) pour enquêter sur les attaques perpétrées par Israël à Gaza. Cette démarche, exprimée via une saisine adressée au Bureau du procureur de la CPI, a pour objectif d’examiner les potentielles violations du droit international humanitaire.

La CPI, basée à La Haye, a confirmé avoir reçu cette requête des cinq États parties au traité fondateur de la Cour. Selon le communiqué publié sur son site, cette saisine s’appuie sur les dispositions du Statut de Rome, permettant à un État partie de soumettre au procureur des situations où des crimes relevant de la compétence de la CPI semblent avoir été commis sur le territoire d’un autre État partie.

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe Télégramme

Ici : https://t.me/RussAfrikinfos

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour Android

http://bit.ly/russafrik

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour iOS

https://apps.apple.com/app/russafrik-infos/id1635239033

 La CPI a également rappelé qu’une enquête sur la situation dans l’État de Palestine avait débuté en mars 2021, russafriur des crimes de guerre survenus en juin 2014 à Gaza, en Cisjordanie et à Jérusalem-Est. Depuis la prise de fonction du procureur Karim Khan en juin 2021, une équipe spéciale avait été constituée pour se focaliser sur l’avancement de cette enquête.
Dans ses efforts pour collecter des informations, la CPI a mentionné l’importance de rencontrer les parties concernées, y compris les survivants, les organisations non gouvernementales et les représentants nationaux. Malgré les obstacles, le Bureau du procureur maintient sa volonté d’enquêter pleinement sur ces événements.

Cette saisie de la CPI intervient après une série de prises de position internationales visant à établir la responsabilité pour les actions survenues dans des zones de conflit, comme en témoigne également le mandat d’arrêt émis contre le président russe, Vladimir Poutine, en mars 2023, pour des accusations de crimes de guerre en Ukraine.

Chers lecteurs,

Notre site web et nos comptes sur les réseaux sociaux sont menacés de restriction ou d’interdiction, en raison des circonstances actuelles. Par conséquent, afin de rester informés de nos derniers contenus, il vous est possible de :

• Vous abonner à notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• Vous abonner à notre newsletter hebdomadaire par courriel

• Activer les notifications sur notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• N’oubliez surtout pas de partager au maximum nos articles et de vous abonner aussi sur notre page facebook car l’information, c’est le pouvoir.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Le conflit en Ukraine a épuisé les stocks européens de munitions, l’Occident inquiet et s’embrouille 

LA REDACTION

Burkina Faso : Evguéni Prigojine, le fondateur du groupe Wagner apporte son soutien au capitaine Ibrahim Traoré

LA REDACTION

Invité sur Global TV, Oleg Ozerov, Ambassadeur itinérant donne son point de vue sur la coopération Russie – Afrique

LA REDACTION

COMMENTER