Russafrik
Cryptomonnaie

Cryptomonnaies : Binance quitte le Canada en raison d’une régulation trop restrictive des monnaies électroniques 

BINANCE
Image 1 Image 2

Cryptomonnaies : Binance quitte le Canada en raison d’une régulation trop restrictive des monnaies électroniques 

BINANCE

Vendredi soir, Binance a annoncé qu’elle arrêtait ses opérations au Canada en raison des nouvelles normes en matière de régulation devenues trop restrictives. Après les États-Unis, il semble que cet autre pays d’Amérique du Nord fait fuir les acteurs de l’écosystème des cryptomonnaies.

C’est à croire que les cryptomonnaies n’ont plus leur place en Amérique du Nord. Après dYdX le mois dernier et Paxos, Binance a annoncé vendredi soir se retirer du marché canadien.
La raison se trouve dans la nouvelle réglementation en vigueur dans le pays, qui impose bien trop de contraintes à la plateforme pour qu’il soit pertinent pour elle de continuer à y opérer.

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe Télégram

Ici https://t.me/RussAfrikinfos

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour Android

Ici http://bit.ly/russafrik

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour iOS

https://apps.apple.com/app/russafrik-infos/id1635239033

Malgré un marché local relativement petit, Binance évoque tout de même une valeur sentimentale, compte tenu de la nationalité de son fondateur. Ainsi, la plateforme a tenté de retarder cette mesure, mais estime que cette issue est inévitable :

« Malheureusement, de nouvelles directives concernant les stablecoins et les limites des investisseurs fournies aux échanges cryptographiques rendent le marché canadien plus tenable pour Binance pour le moment. Nous avons reporté cette décision aussi longtemps que nous le pouvions pour explorer d’autres moyens raisonnables de protéger nos utilisateurs canadiens, mais il est devenu évident qu’il n’y en a pas. »

Les utilisateurs concernés recevront un email leur indiquant la marche à suivre. Binance se dit convaincue de revenir un jour au Canada, et que même si elle n’est pas d’accord avec la réglementation actuelle, elle continue de dialoguer avec le régulateur.

Chers lecteurs,

Notre site web et nos comptes sur les réseaux sociaux sont menacés de restriction ou d’interdiction, en raison des circonstances actuelles. Par conséquent, afin de rester informés de nos derniers contenus, il vous est possible de :

• Vous abonner à notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• Vous abonner à notre newsletter hebdomadaire par courriel

• Activer les notifications sur notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• N’oubliez surtout pas de partager au maximum nos articles et de vous abonner aussi sur notre page facebook car l’information, c’est le pouvoir.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Nigeria : après Binance, la société de gestion de fonds Stockmatch Investments taxée d’illégale par le régulateur

LA REDACTION

Les cryptomonnaies devraient être réglementées comme des jeux d’argent, estiment les parlementaires britanniques

LA REDACTION

Cryptomonnaie : la Russie va émettre son tout premier stablecoin adossé au palladium

L’équipe de rédaction

COMMENTER