Russafrik
DERNIÈRES NOUVELLES

Guerre en Ukraine : Kiev reconnaît être responsable de l’attentat sur le pont de Crimée

Image 1 Image 2

Guerre en Ukraine : Kiev reconnaît être responsable de l’attentat sur le pont de Crimée

Neuf mois après l’attentat sur le pont de Crimée, qui a fait quatre victimes, le ministère ukrainien de la Défense a reconnu la responsabilité de Kiev. C’est ce qu’a fait savoir la chef adjointe de la Défense ukrainienne, rapporte l’agence Sputnik

La responsabilité de l’attaque contre le pont de Crimée, réalisée en automne 2022, incombe aux autorités de Kiev, comme l’a admis la chef adjointe de la Défense ukrainienne sur sa chaîne Telegram le 8 juillet.

“Il y a 273 jours (nous, ndlr) avons effectué la première frappe sur le pont de Crimée pour perturber la logistique des Russes”, a écrit Anna Malyar.

Auparavant, le chef du service de renseignement militaire ukrainien, Kyrylo Boudanov, avait nié que les services spéciaux du pays soient à l’origine de cet attentat.

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe Télégram

Ici https://t.me/RussAfrikinfos

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour Android

Ici http://bit.ly/russafrik

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour iOS

https://apps.apple.com/app/russafrik-infos/id1635239033

Attaque meurtrière

Le pont de Crimée, reliant la péninsule à la région de Krasnodar, a été partiellement détruit le 8 octobre lorsqu’un camion piégé a explosé. Au moment de la déflagration, un train de marchandises passait à côté. Sept wagons-citernes avaient alors pris feu. L’attaque a fait quatre morts.

Résultat, deux travées de la route en direction de Kertch se sont effondrées, tandis que la route en sens inverse est restée intacte. La circulation a été rouverte sur la voie après un mois et demi de réparations.

Les dirigeants ukrainiens avaient plusieurs fois menacé de faire sauter cet ouvrage inauguré par le Président russe en 2018. Vladimir Poutine a pour sa part désigné cette attaque comme un attentat organisé par le régime de Kiev. Selon lui, l’objectif était de viser une infrastructure d’importance critique pour la Russie.

D’après le Service fédéral de sécurité de Russie (FSB), des terroristes ont été identifiés et certains ont été arrêtés. Il s’agit de ressortissants de Russie, d’Ukraine et d’Arménie. L’organisateur de l’attentat serait le chef du service de renseignement militaire ukrainien, Kyrylo Boudanov.

Chers lecteurs,

Notre site web et nos comptes sur les réseaux sociaux sont menacés de restriction ou d’interdiction, en raison des circonstances actuelles. Par conséquent, afin de rester informés de nos derniers contenus, il vous est possible de :

• Vous abonner à notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• Vous abonner à notre newsletter hebdomadaire par courriel

• Activer les notifications sur notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• N’oubliez surtout pas de partager au maximum nos articles et de vous abonner aussi sur notre page facebook car l’information, c’est le pouvoir.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Turquie : 147 personnes soupçonnées d’appartenir au groupe jihadiste EI arrêtées

LA REDACTION

Attaque en Russie : quatre auteurs présumés placés en détention provisoire après leur comparution devant un tribunal

LA REDACTION

L’Ukraine veut plaider pour l’exclusion de la Russie du Conseil de Sécurité de l’ONU

LA REDACTION

COMMENTER