Russafrik
POLITIQUE

La Russie accuse les USA d’inciter à des attaques terroristes

Image 1 Image 2

La Russie accuse les USA d’inciter à des attaques terroristes

Le climat de tension entre les États-Unis et la Russie continue de s’intensifier. Les relations déjà fragiles se compliquent davantage suite à de récentes accusations russes envers les États-Unis et leurs alliés, notamment le Royaume-Uni. Ces tensions surviennent dans un contexte où les interactions diplomatiques et les échanges directs semblent marqués par une méfiance croissante et des allégations graves.

Accusations de la Russie

Lors d’un récent point de presse, Maria Zakharova, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, a accusé les États-Unis et le Royaume-Uni de pousser l’Ukraine à commettre des actes terroristes contre la Russie. Zakharova a cité des plans allégués de sabotages à grande échelle, affirmant que les « Anglo-Saxons » encouragent des frappes directes sur le territoire russe. Ces déclarations interviennent dans un contexte où la diplomatie semble céder la place à des discours plus accusateurs.

Parallèlement, des informations issues de médias britanniques, notamment un article du Daily Express, ont été utilisées par la Russie pour appuyer ses accusations. Selon ces sources, en cas de succès militaire de Moscou en Ukraine, le régime du président Zelensky envisagerait des actions terroristes à l’intérieur de la Russie, incluant des bombardements d’infrastructures civiles comme les écoles.

Le secrétaire d’État américain, Antony Blinken, a de son côté confirmé que des armes américaines puissent être utilisées contre des zones proches de Kharkiv en Russie. L’Allemagne a également signalé que ses armes pourraient être utilisées par l’Ukraine pour se défendre contre les attaques russes, bien qu’il existe des divergences entre les pays occidentaux sur les restrictions d’usage de leur armement.

Les accusations de la Russie contre les États-Unis et leurs alliés pourraient marquer un tournant dans le conflit en Ukraine, soulignant une escalade potentielle de la violence et des opérations militaires.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Andrew Prince Johnson, Ashleys Communication: “WEF 2022 brought new meanings to foreign businessmen”

L’équipe de rédaction

Le Maroc abandonne une technologie française au profit d’une israélienne pour son satellite-espion ; coup dur pour Macron

LA REDACTION

Les sanctions de l’UE contre la Russie constituent « un pas vers la guerre », juge le premier ministre hongrois, Victor Orban

LA REDACTION

COMMENTER