Russafrik
POLITIQUE

Le président de la CEDEAO, Sissoco Embaló chez Poutine et Zelensky pour discuter « paix » mais aussi « céréales et engrais »

Image 1 Image 2

Le président de la CEDEAO, Sissoco Embaló chez Poutine et Zelensky pour discuter « paix » mais aussi « céréales et engrais »


Le président de la Guinée Bissau et président en exercice de la CEDEAO, Umaro Sissoco Embalo, sera à Moscou, le 25 octobre, et à Kiev, les 26 et 27 octobre. Le général devra discuter avec ses homologues, de la guerre en Ukraine, mais aussi de l’importation de « céréales et d’engrais ».

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe Télégram

Ici https://t.me/RussAfrikinfos

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour Android

Ici http://bit.ly/russafrik

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour iOS

https://apps.apple.com/app/russafrik-infos/id1635239033

 L’actuel président en exercice de la CEDEAO devra s’entretenir avec Vladimir Poutine et Volodymyr Zelensky, au sujet du conflit entre les deux pays. « Au menu des discussions : la « paix » entre les deux pays en guerre, mais aussi les importations de céréales et d’engrais sur le continent, ainsi que la sécurité en Afrique de l’Ouest ».
La guerre entre l’Ukraine et la Russie, deux grands fournisseurs mondiaux d’engrais azotés et potassiques, ferait peser un risque élevé sur la production agricole des 15 pays de la Communauté Economiques des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) lors de la campagne 2022/23. En juillet dernier, deux accords ont finalement été passés pour faire sortir les céréales d’Ukraine. Le premier avec la Russie sous l’égide des Nations unies et le second avec la Turquie.

En Août dernier, le président russe Vladimir Poutine a jugé que les céréales ukrainiennes devaient aller « en priorité » aux pays qui en ont le plus besoin, à l’occasion d’un entretien téléphonique avec le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres. Selon le président russe, « presque toutes les céréales exportées d’Ukraine sont envoyées aux pays en développement et aux pays les plus pauvres ». Ce que nous observons est une tromperie (…), une attitude grossière et imprudente envers ces partenaires pour qui tout cela était censé être fait », avait-t-il enchaîné.

Chers lecteurs,

Notre site web et nos comptes sur les réseaux sociaux sont menacés de restriction ou d’interdiction, en raison des circonstances actuelles. Par conséquent, afin de rester informés de nos derniers contenus, il vous est possible de :

• Vous abonner à notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• Vous abonner à notre newsletter hebdomadaire par courriel

• Activer les notifications sur notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• N’oubliez surtout pas de partager au maximum nos articles et de vous abonner aussi sur notre page facebook car l’information, c’est le pouvoir.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Attaques contre navires russes : plusieurs drones ont perturbé le couloir céréalier

JUSQU’À QUAND RFI ET JEUNE AFRIQUE VONT-ILS CONTINUER A JETER NOS ÉLITES AUX ORTIES LORSQUE LES CHOSES NE LES ARRANGENT PAS ?

Nucléaire : la Chine relance un projet polémique

LA REDACTION

COMMENTER