Russafrik
A LA UNE RUSSIE-AFRIQUE

Moscou-Bamako: Un booster pour l’économie du Mali

Image 1 Image 2

Moscou-Bamako: Un booster pour l’économie du Mali

Au cours de sa tournée diplomatique, Sergueï Lavrov, le ministre russe des Affaires étrangères, a fait un arrêt à Bamako. Alors que les relations entre le Mali et la Russie sont au beau fixe, comment les deux pays peuvent renforcer davantage leurs échanges? Eléments de réponse dans ce nouveau numéro de Zone de Contact!

Sergueï Lavrov a été reçu en grande pompe à Bamako. Le diplomate s’est rendu dans la capitale malienne pour une visite de travail. Un évènement, puisque c’était la première fois qu’un ministre russe des Affaires étrangères se déplaçait au Mali. Un sentiment partagé par Fatoumata Traoré, membre du COREMA, le Collectif pour la Reconstruction du Mali:

« C’est une visite inédite parce que c’est la toute première fois que nous accueillons chez nous, en terre malienne, un ministre russe des Affaires étrangères. Un ministre incarnant toute la grandeur, toute la puissance d’une nation forte, qui a entamé sa solidarité avec le Mali depuis 1960. Et qui, malgré les soubresauts, malgré le renforcement des relations entre le Mali et les pays occidentaux, est restée toujours fidèle au Mali. »

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe Télégram

Ici https://t.me/RussAfrikinfos

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour Android

Ici http://bit.ly/russafrik

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour iOS

https://apps.apple.com/app/russafrik-infos/id1635239033

Interrogée sur le renforcement des échanges commerciaux entre Moscou et Bamako, l’interlocutrice de Sputnik estime que cela ouvre de grandes perspectives pour son pays:

« Ca va booster l’économie malienne dans la mesure où ça va créer des multitudes, des millions d’emplois qui permettront aussi à la population de vivre dignement en terre malienne. Et cela va réduire fortement le nombre de personnes émigrées. Mais en même temps, on va créer de la valeur ajoutée au Mali et on va pouvoir stabiliser l’économie nationale. Cela va permettre au Mali éventuellement d’avoir sa propre monnaie et d’exporter aussi ses produits, au-delà du coton, du bétail et de l’or. Donc, je pense quand même que ce renforcement est indispensable pour un partenariat gagnant-gagnant entre le Mali et la Russie. »

Chers lecteurs,

Notre site web et nos comptes sur les réseaux sociaux sont menacés de restriction ou d’interdiction, en raison des circonstances actuelles. Par conséquent, afin de rester informés de nos derniers contenus, il vous est possible de :

• Vous abonner à notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• Vous abonner à notre newsletter hebdomadaire par courriel

• Activer les notifications sur notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• N’oubliez surtout pas de partager au maximum nos articles et de vous abonner aussi sur notre page facebook car l’information, c’est le pouvoir.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Défis sécuritaires au Sahel : La Russie fait une demande à la CEDEAO

LA REDACTION

L’Occident réduit son aide à l’Afrique pour cause de soutien à l’Ukraine, selon Bill Gates

LA REDACTION

Réparations russes à l’Ukraine : L’Afrique s’abstient massivement lors du vote à l’ONU, un signal fort

LA REDACTION

COMMENTER