Russafrik
DERNIÈRES NOUVELLES

Opération en Ukraine : Le Kremlin fait le point de l’avancement des opérations militaires dans le Donbass

Image 1 Image 2

Opération en Ukraine : Le Kremlin fait le point de l’avancement des opérations militaires dans le Donbass

Les tâches de l’opération militaire russe relatives à la sécurité des habitants du Donbass sont en partie accomplies, selon le porte-parole du Kremlin. L’opération sera cependant poursuivie, car il faut que l’ennemi soit éloigné davantage.

L’opération militaire russe se poursuivra, car tous les objectifs fixés n’ont pas été atteints, selon le porte-parole du Président russe Dmitri Peskov.

“Au tout début, le 24 février 2022, le Président russe disait qu’en tout premier lieu il fallait assurer la sécurité des habitants du Donbass. Ceux-ci ont vécu pendant huit ans sous les frappes menées par leur propre pays. Des frappes que l’Occident a décidé d’ignorer”, a-t-il déclaré dans une interview accordée à la chaîne de télévision ATV de la République serbe de Bosnie.

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe Télégram

Ici https://t.me/RussAfrikinfos

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour Android

Ici http://bit.ly/russafrik

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour iOS

https://apps.apple.com/app/russafrik-infos/id1635239033

Éloigner l’ennemi à une distance suffisante

Il a signalé que la Russie avait réussi à accomplir une partie de cette tâche, mais sa fin est encore loin. Il a mentionné le pilonnage incessant de Donetsk et d’autres villes, ainsi que l’utilisation par Kiev des munitions à uranium appauvri.
“Voilà pourquoi nous devons éloigner l’ennemi à une distance suffisante. Voilà pourquoi l’opération se poursuivra.”

La Russie a entamé l’opération militaire spéciale en Ukraine le 24 février 2022. Vladimir Poutine a fait savoir que son objectif consistait à assurer “la protection des gens qui subissent depuis huit ans des exactions et un génocide de la part du régime de Kiev”.

Selon lui, la Russie a été contrainte l’initier, car il n’y avait plus aucun autre moyen d’agir: “les risques en matière de sécurité étaient tels qu’il n’y avait pas d’autres moyens de réagir”.

Chers lecteurs,

Notre site web et nos comptes sur les réseaux sociaux sont menacés de restriction ou d’interdiction, en raison des circonstances actuelles. Par conséquent, afin de rester informés de nos derniers contenus, il vous est possible de :

• Vous abonner à notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• Vous abonner à notre newsletter hebdomadaire par courriel

• Activer les notifications sur notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• N’oubliez surtout pas de partager au maximum nos articles et de vous abonner aussi sur notre page facebook car l’information, c’est le pouvoir.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Ce nouveau drone iranien inquiète déjà en Ukraine

LA REDACTION

L’ENTOURLOUPE NORD-AMERICAINE

LA REDACTION

Opération militaire russe : Voici ce que Kiev a perdu en 24 heures

LA REDACTION

COMMENTER