Russafrik
A LA UNE RUSSIE-AFRIQUE

Russie-Tchad : N’Djamena salue la politique indépendante de Poutine

Image 1 Image 2

Russie-Tchad : N’Djamena salue la politique indépendante de Poutine

Même si le Tchad a voté pour la résolution antirusse du Conseil de sécurité de l’Onu sur l’Ukraine, N’Djamena considère la Russie comme un pays ami et salue sa politique indépendante. Il est obligé de manœuvrer vu sa position vulnérable, a expliqué l’ambassadeur russe au Tchad.

L’Occident exerce une pression sur le Tchad en raison de sa politique amicale envers la Russie. N’Djamena est donc obligé de choisir des tactiques diplomatiques pour conserver les liens de partenariat avec Moscou, a déclaré à Sputnik l’ambassadeur de Russie au Tchad Vladimir Sokolenko.

Les relations russo-tchadiennes sont décrites dans les documents comme traditionnellement amicales depuis l’établissement des relatons diplomatiques en 1964. À l’heure actuelle, lorsque la Russie est contrée par l’Occident dans tous les domaines, la diplomatie de l’Ouest connaît une crise. Pour en sortir, elle utilise infailliblement “cynisme criant, pression, spéculations et provocations”, selon le diplomate. Le Tchad est aussi concerné.

Des manœuvres

Les eurodiplomates ont proclamé l’Afrique zone d’intérêt particulier de l’UE. “Dans un monde libre construit selon les règles américaines”, “l’intervention dans les affaires d’États souverains est effectuée ouvertement.”

Le Tchad applique une politique extérieure multivectorielle, souligne le diplomate. Il a ainsi voté pour la résolution antirusse du Conseil de sécurité de l’Onu sur l’Ukraine. Cependant, N’Djamena considère la Russie comme pays ami et salue sa politique indépendante tout en appréciant les efforts de Moscou en vue de faire peser l’Afrique au sein de l’Onu.

Le pays “préconise un monde multipolaire sans violence ni diktat”. Il vote traditionnellement pour les projets de résolution russes sur le désarmement, l’espace, la lutte contre la glorification du nazisme. Or, vu sa position économique et financière vulnérable, sa dépendance de l’aide occidentale, il est obligé de manœuvrer, explique l’ambassadeur.

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe Télégram

Ici https://t.me/RussAfrikinfos

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour Android

Ici http://bit.ly/russafrik

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour iOS

https://apps.apple.com/app/russafrik-infos/id1635239033

Coopération bilatérale

Selon M. Sokolenko, la part de matériel militaire soviétique et russe dans l’armée tchadienne se monte à près de 80%. Il doit encore être réparé et maintenu, ce qui donne des perspectives de coopération en la matière.

Les échanges commerciaux entre les deux pays ont cependant diminué en 2021 de 2,4 à 2,2 millions de dollars. Or, ils déclarent leur intérêt à promouvoir les liens bilatéraux, assure l’ambassadeur. La croissance du commerce a été retenue par la pandémie de Covid-19 et des troubles politiques au Tchad.

Moscou et N’Djamena songent à créer une commission intergouvernementale sur la coopération économique pour dynamiser le commerce. Les compagnies russes pourraient participer à l’extraction de ressources minières comme l’or, les diamants, l’uranium, les métaux rares, le pétrole etc. De plus, sont demandés les produits russes de pharmacie, les vaccins antiviraux, le matériel médical.

La Russie forme également des spécialistes, ajoute l’expert. Plusieurs centaines de Tchadiens font leurs études dans des établissements en Russie. Un tiers des forces de l’ordre tchadiennes étant des femmes, la Russie a proposé un cours de formation spécial pour femmes soldats de la paix.

Crise alimentaire

L’Afrique de l’ouest traverse une sévère crise alimentaire. La Russie est prête à aider et a soutenu l’initiative céréalière du secrétaire général de l’Onu. Depuis mars 2022, elle a ouvert des couloirs sécurisés pour le blé dans la mer Noire. Malgré ces efforts et l’accord céréalier conclu par la Russie à Istanbul, “presque la moitié” de l’aide va à l’Union européenne, et les pays pauvres en reçoivent moins de 10%, regrette l’ambassadeur.

Entre-temps, 12,9% des enfants tchadiens de moins de cinq ans souffrent de malnutrition, dont 2,9% de famine.

Chers lecteurs,

Notre site web et nos comptes sur les réseaux sociaux sont menacés de restriction ou d’interdiction, en raison des circonstances actuelles. Par conséquent, afin de rester informés de nos derniers contenus, il vous est possible de :

• Vous abonner à notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• Vous abonner à notre newsletter hebdomadaire par courriel

• Activer les notifications sur notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• N’oubliez surtout pas de partager au maximum nos articles et de vous abonner aussi sur notre page facebook car l’information, c’est le pouvoir.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Sommet Russie-Afrique : La Mauritanie confirme officiellement  sa participation

LA REDACTION

Le 9 mai est une date sacrée pour la Russie

L’équipe de rédaction

Officiel : Des produits “made in Russia” présentés en Algérie

LA REDACTION

COMMENTER