Russafrik
POLITIQUERUSSIE INFOS

« Russophobe », « colonialiste », « raciste » : Le chef du Kremlin dézingue l’Occident

Image 1 Image 2

« Russophobe », « colonialiste », « raciste » : Le chef du Kremlin dézingue l’Occident

Le Vendredi dernier,  en début d’après-midi, l’annexion des quatre régions ukrainiennes de Lougansk, Donetsk, Kherson et Zaporijjia a été officialisée lors d’une cérémonie au Kremlin. Vladimir Poutine a pris la parole pour accabler l’Occident et son comportement marqué « d’un satanisme explicite ».

 

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe Télégramme

Ici https://t.me/RussAfrikinfos

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour Android

Ici http://bit.ly/russafrik

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour iOS

https://apps.apple.com/app/russafrik-infos/id1635239033

 Avant de signer les documents actant le rattachement de quatre régions ukrainiennes à la Russie, Vladimir Poutine s’est exprimé devant les membres de son gouvernement et de l’élite russe, vendredi. Filmée par la télévision d’Etat, l’allocution a été une nouvelle occasion pour le président russe  de s’en prendre à l’action et l’influence des puissances occidentales. « L’Occident a piétiné le principe d’inviolabilité des frontières, et maintenant décide quels peuples ont le droit à disposer d’eux-mêmes. Voilà pourquoi ils sont révoltés par le choix libre des peuples », a-t-il commencé par décrier en référence à la contestation internationale des référendums d’annexion.

« En imposant leurs sanctions, les Occidentaux pensaient qu’ils pourraient ordonner le monde comme cela les arrange. Leur volonté n’est pas celle de tous (…) L’Occident pense faire une blitzkrieg contre la Russie, il pense qu’encore une fois ils pourront commander le monde, mais nous voyons que cette perspective ne séduit pas tout le monde », a affirmé Vladimir Poutine faisant allusion à la victoire massive du « oui » à l’issue des « référendums » organisés en urgence dans les régions occupées, qui ont été dénoncés comme des « simulacres » par Kiev et ses alliés. Pour l’ancien agent du KGB, l’Occident veut imposer « son monde unipolaire », mais aussi préserver son système « néocolonial » et « hypocrite », afin de « parasiter et piller le monde entier ».

Chers lecteurs,

Notre site web et nos comptes sur les réseaux sociaux sont menacés de restriction ou d’interdiction, en raison des circonstances actuelles. Par conséquent, afin de rester informés de nos derniers contenus, il vous est possible de :

Vous abonner à notre

https://t.me/RussAfrikinfos

Vous abonner à notre newsletter hebdomadaire par courriel

Activer les notifications sur notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• N’oubliez surtout pas de partager au maximum nos articles et de vous abonner aussi sur notre page facebook car l’information, c’est le pouvoir.

Image 1 Image 2

EN RELATION

L’armée russe abat 293 drones et 4 roquettes HIMARS : voici le point des opérations russes en Ukraine en 24 heures

LA REDACTION

Slovaquie : Peter Pellegrini remporte l’élection présidentielle

LA REDACTION

 Voici pourquoi l’armée ukrainienne pourrait abandonner la ville d’Artiomovsk prochainement

LA REDACTION

COMMENTER