Russafrik
POLITIQUE

Adhésion de l’Ukraine à l’Otan : Plus de dix États de l’Otan ne soutiennent pas le pays de Zelensky ; voici ces pays

Image 1 Image 2

Adhésion de l’Ukraine à l’Otan : Plus de dix États de l’Otan ne soutiennent pas le pays de Zelensky ; voici ces pays

Après l’accord officiel exprimé par Ottawa quant à l’adhésion de l’Ukraine à l’Otan, Kiev se frotte les mains, espérant pouvoir se lancer dans cette procédure en juillet. Pourtant, sur 32 membres de l’Alliance, plus d’une dizaine n’ont toujours pas donné leur blanc-seing.

Kiev a compté combien de pays membres de l’Otan soutiennent sa candidature.

“À ce jour, on a déjà formalisé le soutien à l’adhésion de l’Ukraine à l’Alliance de la part de 20 États membres”, a écrit le chef adjoint du bureau du Président ukrainien, Igor Jovkva.

Une déclaration qui suit la signature par Zelensky et le Premier ministre canadien Justin Trudeau d’un document signalant le consentement d’Ottawa à l’adhésion de l’Ukraine.

Pourtant, l’Alliance de l’Atlantique du Nord compte actuellement 32 pays, et plus d’une dizaine ne se sont pas mis d’accord.

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe Télégram

Ici https://t.me/RussAfrikinfos

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour Android

Ici http://bit.ly/russafrik

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour iOS

https://apps.apple.com/app/russafrik-infos/id1635239033

Une “invitation appropriée” est “peu probable”

Pour Kiev, l’accord d’Ottawa constitue “une autre étape de la préparation du succès du sommet de l’Otan à Vilnius en juillet”, l’Ukraine souhaitant rejoindre l’Alliance. Cependant, il n’y a pas d’unanimité au sein du bloc là-dessus à cause du conflit en cours dans le Donbass.

Pour ces mêmes raisons, l’envoyée américaine auprès de l’Otan, Julianne Smith, a déclaré plus tôt cette semaine, au journal Politico, qu’”une invitation appropriée” dans l’Alliance pour l’Ukraine était “peu probable”.

Considérant l’expansion de l’Otan vers l’est comme une menace majeure pour sa sécurité, la Russie avait désigné l’aspiration de l’Ukraine à rejoindre l’Alliance militaire parmi les principales raisons du lancement de son opération militaire spéciale.

Une “coalition aérienne” convoitée

Qui plus est, Kiev mise sur la création d’une coalition aérienne. Le ministre ukrainien de la Défense avait auparavant déclaré que ce sujet deviendrait une priorité pour Kiev lors de la prochaine réunion du groupe de Ramstein, en Allemagne.

En particulier, cela concerne la formation des pilotes, techniciens et ingénieurs ukrainiens, ainsi que le renforcement de la défense aérienne, des munitions et de l’artillerie. Ces questions devraient être débattues avec les équipes des ministères de la Défense des Pays-Bas, du Danemark, des États-Unis et d’autres pays qui ont rejoint cette coalition, a précisé le ministre ukrainien.

Il a exprimé l’espoir que des centres de réparation et d’équipements s’ouvriront sur le territoire de l’Ukraine et dans les pays frontaliers.

Chers lecteurs,

Notre site web et nos comptes sur les réseaux sociaux sont menacés de restriction ou d’interdiction, en raison des circonstances actuelles. Par conséquent, afin de rester informés de nos derniers contenus, il vous est possible de :

• Vous abonner à notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• Vous abonner à notre newsletter hebdomadaire par courriel

• Activer les notifications sur notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• N’oubliez surtout pas de partager au maximum nos articles et de vous abonner aussi sur notre page facebook car l’information, c’est le pouvoir.

Image 1 Image 2

EN RELATION

BRICS : L’Afrique du Sud prend la présidence de l’organisation

LA REDACTION

Coopération économique : la France mauvais partenaire et chassée de l’Afrique

 « Kiev mène la guerre pour les intérêts de l’Occident », l’opposant ukrainien Medvedtchouk dézingue Zelensky

LA REDACTION

COMMENTER