Russafrik
POLITIQUE

Brésil : De la prison à réélection, le candidat de gauche Lula da Silva bat Jair Bolsonaro et redevient président . 

Image 1 Image 2

Brésil : De la prison à réélection, le candidat de gauche Lula da Silva bat Jair Bolsonaro et redevient président

L’ex-président de gauche Luiz Inacio Lula da Silva a remporté dimanche l’élection présidentielle au Brésil, en battant le président sortant Jair Bolsonaro. Favori du scrutin depuis plusieurs mois, Lula s’impose finalement par une maigre marge, 50,83% contre 49,17% pour son opposant conservateur, selon les résultats officiels quasi définitifs. Il revient au pouvoir, après avoir dirigé le Brésil entre 2003 et 2010.
Il y a encore quelques mois, personne n’aurait imaginé que Luiz Inacio Lula da Silva, dit Lula, se battrait à nouveau pour briguer la présidence de son pays face à Jair Bolsonaro. Né le 27 octobre 1945, huitième et dernier enfant d’une famille d’agriculteurs pauvres du Pernambouc (nord-est), Lula a sept ans lorsqu’il a émigré avec sa famille vers l’État de São Paulo pour échapper à la misère.
Un cireur de chaussures devenu métallurgiste

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe Télégram

Ici https://t.me/RussAfrikinfos

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour Android

Ici http://bit.ly/russafrik

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour iOS

https://apps.apple.com/app/russafrik-infos/id1635239033

« Tous les dimanches, j’allais, avec mon père et mes frères, couper du bois dans les marécages. J’avais dix ans », avait rapporté Lula à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le travail des enfants en 2014. Il a aussi raconté qu’il avait été cireur de chaussures, puis teinturier alors qu’il n’avait que 12 ans. Ouvrier métallurgiste à 14 ans, il a perdu l’auriculaire gauche dans un accident du travail. Sept ans plus tard, alors qu’il n’a que 21 ans, il a décidé de rentrer au syndicat des métallurgistes et il a fini par en devenir le président en 1975. C’est d’ailleurs lui qui a été une importante figure des grandes grèves de 1979, en pleine dictature militaire (1964-1985).

Chers lecteurs,

Notre site web et nos comptes sur les réseaux sociaux sont menacés de restriction ou d’interdiction, en raison des circonstances actuelles. Par conséquent, afin de rester informés de nos derniers contenus, il vous est possible de :

• Vous abonner à notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• Vous abonner à notre newsletter hebdomadaire par courriel

• Activer les notifications sur notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• N’oubliez surtout pas de partager au maximum nos articles et de vous abonner aussi sur notre page facebook car l’information, c’est le pouvoir.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Les Russes partiront de la Centrafrique une fois leur mission terminée, assure le président du Parlement Simplice Sarandji

LA REDACTION

Présidentielle / russe : Les tentatives pour influer sur les élections depuis l’extérieur ont échoué

LA REDACTION

Attentat : la Russie pointe des complices en Ukraine et réclame des têtes

LA REDACTION

COMMENTER