Russafrik
POLITIQUERUSSIE INFOS

Espoirs déçus, les Etats- Unis s’attendaient à un bain de sang après la mutinerie de Wagner ; les détails

Image 1 Image 2

Espoirs déçus, les Etats- Unis s’attendaient à un bain de sang après la mutinerie de Wagner ; les détails

Le renseignement américain a été surpris de l’issue pacifique et rapide trouvée après la mutinerie armée, rapporte CNN. Washington s’attendait à un bain de sang. Espoirs déçus? Les États-Unis ne s’attendaient pas à ce que l’imbroglio autour du groupe Wagner soit résolu aussi aisément, rapporte CNN. Les analystes du renseignement américain s’attendaient en effet à une marche vers Moscou “beaucoup plus sanglante qu’elle n’a été”. “Nous avions estimé que cela allait être beaucoup plus violent et sanglant” a ainsi déclaré un responsable du renseignement américain à CNN.

La rapidité de l’accord conclu entre Moscou et le groupe Wagner, avec la médiation de la Biélorussie, a aussi étonné les analystes à Washington. Les médias américains avaient déjà affirmé que le renseignement US était au courant des préparatifs de la mutinerie. L’administration en aurait été informé dés le 21 juin, trois jours avant le début des événements, selon CNN. Elle aurait gardé le silence pour ne pas faire le jeu de Moscou.

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe Télégram

Ici https://t.me/RussAfrikinfos

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour Android

Ici http://bit.ly/russafrik

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour iOS

https://apps.apple.com/app/russafrik-infos/id1635239033

Retour à la normale
Ce 23 juin, le fondateur du groupe Wagner, Evgueni Prigojine, avait accusé la direction militaire russe d’avoir frappé les bases de ses troupes. Des allégations rejetées par le ministère russe de la Défense. Des blindés et des combattants de Wagner avaient alors pris le contrôle du quartier général du district militaire russe du Sud, à Rostov-sur-le-Don.

Evgueni Prigojine avait par la suite envisagé une marche vers Moscou, mais une sortie de crise a été trouvée grâce à la médiation du Président biélorusse, Alexandre Loukachenko. Les combattants de Wagner ont annoncé faire demi-tour et revenir sur leurs lieux de cantonnement. Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov avait déjà affirmé que certains pays occidentaux avaient “pris leur désir pour des réalités” après la mutinerie, espérant un effondrement côté russe. Le responsable avait en particulier visé Emmanuel Macron, l’accusant de jouer sur ces dissensions pour continuer son soutien militaire à l’Ukraine.

Chers lecteurs,

Notre site web et nos comptes sur les réseaux sociaux sont menacés de restriction ou d’interdiction, en raison des circonstances actuelles. Par conséquent, afin de rester informés de nos derniers contenus, il vous est possible de :

• Vous abonner à notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• Vous abonner à notre newsletter hebdomadaire par courriel

• Activer les notifications sur notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• N’oubliez surtout pas de partager au maximum nos articles et de vous abonner aussi sur notre page facebook car l’information, c’est le pouvoir.

 

Image 1 Image 2

EN RELATION

Coopération économique : la France mauvais partenaire et chassée de l’Afrique

Discours du président de l’Organisation Africaine de la Russophonie lors de la Grande Conférence Parlementaire Russie Afrique et son tête-à-tête avec le vice-président de la Douma

Sergueï Lavrov : « Les Etats-Unis sont des opportunistes, ils sont les premiers intéressés par la crise ukrainienne »

COMMENTER